Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Nos visiteurs

Aujourd'hui64
Hier192
Cette semaine1377
Ce mois3657
Total199601

15/12/19

Décès du Lt-Colonel Lebreton

Né en 1934 à Messac, Ille-et-Vilaine, Michel Lebreton fait ses études à Rennes puis au Prytanée militaire de La Flèche. Il entre à Saint Cyr en 1954, est nommé sous-lieutenant du Génie en 1956 et effectue un premier séjour en AFN. 1958/59, lieutenant au 10e Génie à Vieux-Brisach. 1960-63, 2e séjour en AFN sur le barrage électrifié côté Maroc (fortification moderne). En octobre 1963, il entre à l'Ecole supérieure technique du Génie et a un premier contact avec la Ligne Maginot avec les cours de fortification du général Nicolas. 1965, Service technique du Génie à Toulouse puis temps de commandement de capitaine au 45e Génie de l'Air.

En 1969-1973, il est chargé des infrastructures de la BA 901 installée dans l'ouvrage du Hochwald et se prend alors de passion pour la Ligne Maginot et ses innovations techniques. Débuts du musée Pierre Jost avec les dioramas qu'il fait installer dans la galerie principale de l'ouvrage. Il est à l'initiative de la rencontre des anciens de l'ouvrage en 1940 qui ont alors fondé l'association des Anciens du Secteur fortifié de Haguenau et de la Ligne Maginot.

De 1973 à 1976, chef des services techniques à la Direction des Travaux du Génie à Saint Denis de La Réunion.

1976-1980, commandant puis Lt-colonel chef de service à la Direction de l'Infrastructure de l'Air (ce bureau est chargé des infrastructures de toutes les bases hors plate-formes telles que Taverny, Plateau d'Albion, Musée de l'Air du Bourget et toutes bases radars dont Drachenbronn). À ce poste, il suit de près l'évolution du Musée Pierre Jost.

1981-1994, quitte l'Armée et entre à la société AMP qui travaille surtout pour l'Armée de l'Air. Il y est chargé de l'étude et de la réalisation de protections contre une action commando (fortification moderne). En 1994 il se retire à Sète où il baptise sa villa "Barbette" (plate-forme surélevée permettant le tir au canon par-dessus le parapet) !

Bien qu'appartenant à l'Armée de Terre, le colonel Lebreton aura travaillé 10 ans pour l'Armée de l'Air sur ses 28 ans de service. Michel Lebreton est décédé le 22 juin 2019.