Get Adobe Flash player

 

Mur de l'Atlantique

Norvège – LE GUIDE (4) 

*      intéressant
**    très intéressant
***  exceptionnel

Les sites indiqués en grissur les cartes sont d'intérêt secondaire ou peuvent être en voie de disparition.

Important : tout terrain, tout bunker, tout souterrain, etc. appartenant forcément à quelqu’un, la mention «accès libre» dans le texte ne dispense pas, selon le cas, de solliciter une autorisation d’accès, à fortiori si une habitation privée, une ferme, une entreprise, etc. existe à proximité immédiate.

4

La côte ouest

 

La zone des grands fjords

 

Au nord du riche secteur de Bergen s'étend sur 400 kilomètres en ligne droite celui des grands fjords. Certains comme le Sognefjord et le Nordfjord pénètrent sur plus de 100 kilomètres à l'intérieur du pays et sont autant de magnifiques voies navigables. On comprend facilement que les Allemands aient solidement organisé la défense des entrées de ces fjords en multipliant batteries côtières, batteries de lance-torpilles et champs de mines marines.

Sognefjord

L'entrée du premier de ces grands fjords, le Sognefjord # 1À chaque route sud-nord tant soit peu importante correspond un passage du fjord par ferry. Logement et restauration : à Leirvik, le pimpant et sympathique Kro og Motell (auberge) local est chaudement recommandé., long de plus de 150 km et large en moyenne de 4 à 5 km, était défendue par cinq batteries dont une de lance-torpilles. Une 5e batterie a également existé temporairement à 30 km à l'intérieur du fjord.

  • Les photos s'affichent en taille réelle au clic de souris.
  • Les dièses [ # ] vous informent davantage au survol de la souris


1 Carte Sognefjord


Sur la rive sud, trois batteries : la HKB 15/981 Kirkeöen avait 4 x 10 cm K17/04, se perd aujourd'hui dans la végétation mais possède toujours ses quatre plates-formes d'artillerie, un PDT Vf sur la hauteur et un souterrain de 40 m. Elle voisine sur le rivage avec la TB Rutledal qui avait deux tubes lance-torpilles de 45cm(n). Il en reste les murs en béton d'un petit hangar-abri, ainsi qu'un emplacement pour un 5 cm KwK. Accès libre à ces deux sites.

11a Rutledal 21b Rutledal

1 & 2 - Deux vues de la batterie de lance-torpilles de Rutledal, l'une après la fin de la guerre, l'autre actuelle. Noter le renforcement du mur exposé. Sur la hauteur, le baraquement de l'équipage.


9 km plus à l'ouest , la HKB 16/981 Risenaes* possédait 4 x 10,5 cm K332(f) et deux 8,8 cm Flak(r). Elle révèle, un peu dispersés dans la nature, de part et d'autre de la route côtière, le long du rivage et sur la hauteur, un assez grand nombre d'ouvrages et emplacements : un PDT R 636 SK (réduit), un vaste souterrain long de 90 m et à deux entrées, un PDT initial, les quatre plates-formes pour 10,5 cm dont une Rs 271v, plusieurs petits souterrains, des emplacements de Flak 8,8 et 2 cm, de 5 cm KwK, etc. Accès libre à la plupart des emplacements.

11c Risenaes 21d Risenaes

1 - HKB Risenaes – L'une des plates-formes pour canon de 105 est du type Rs 271 mais sans soutes à munitions. Elle a conservé son affût-socle type 1944 (ou Sockel-Lafette IV).

2 - HKB Risenaes – En plus de deux entrées et d'un accès vers le PDT, le vaste souterrain principal de la batterie possède en son centre un poste de défense vers l'extérieur.


La rive nord a reçu deux batteries, en face de la TB Rutledal : la MKB 7/504 Sognefjord* avait 4 x 12,7 cm SKC/34 et était aux mains de la marine. Après guerre elle a été reprise par l'Artillerie Côtière norvégienne puis par la Garde nationale jusque vers 2000. Le site, aujourd'hui propriété privée # 2Autorisation d'accès à solliciter impérativement au préalable à la ferme de Nesje proche du début de la route d'accès., possède : un PDT Vf marine, les quatre plates-formes d'artillerie, plusieurs bunkers-abris Vf, un bunker à munitions Vf marine, des baraquements d'époque, des plates-formes de Flak, de Pak, de 5 cm KwK et de projecteur. Un site particulièrement intéressant. 1e Sognefjord

MKB Sognefjord – Le poste de commandement et de direction du tir est un pur Vf marine avec ses deux niveaux d'observation sous blindages légers et, à l'arrière, une plate-forme ouverte pour télémètre. C'est quasiment un plan-type que l'on retrouve sur une majorité de batteries de la marine.


À 1 km au nord de la batterie Sognefjord a été installée sur la hauteur une 2e batterie, la HKB 14/981 Naesje *, avec
4 x 10 cm K17/04. Engloutie aujourd'hui dans une forêt épaisse, elle présente encore, dispersés dans les bois, les plates-formes d'artillerie, un PDT Vf plutôt réduit, un 2e PDT commun aux deux batteries, trois petits souterrains et quelques autres emplacements, ainsi que de grands réservoirs bétonnés au nord-est. Accès libre.

11f Naesje 21g Naesje

1 - HKB Naesje – Enfoui dans la forêt, le poste de direction du tir de la batterie bénéficie aujourd'hui d'un camouflage de 1er ordre !

2 - HKB Naesje – Sur les hauteurs de la batterie ont été réalisés plusieurs grands réservoirs d'eau.

 

À 30 km à l'est de cet ensemble, sur la rive nord, a existé de 1943 à février 1945 la batterie HKB 17/981 Klaevold avec ses 4 x 10,5 cm K331(f). Elle avait pour mission la défense de l'un des axes routiers sud-nord. Parmi les bungalows de week-end on retrouve les quatre plates-formes d'artillerie, un PDT R 636 SK réduit – surmonté d'une habitation ! – et quelques autres emplacements. Pas de quoi fouetter un chat...

Vilnesfjord - Førdefjord

Au nord du Sognefjord de petits fjords sans grande importance stratégique ont néanmoins été dotés, au total, de quatre batteries. La première du sud au nord, la HKB 13/981 Lammetun *, avait 4 x 10,5 cm K332(f). En partie aménagée pour les visites, elle révèle un PDT R 636 SK réduit relié à un casernement souterrain, les quatre plates-formes pour canons de 105, un bunker à munitions type R 607, un 2e souterrain-abri et deux emplacements de 2 cm Flak. Accès libre. Vaut le détour !

2 Carte Askvoll

12a Lammetun 22b Lammetun 32c Lammetun 42d Lammetun

1 - HKB Lammetun – Le poste de direction du tir (PDT) est un R 636 SK c'est-à-dire réduit de plusieurs locaux mais compensés par un casernement souterrain. Cette forme d'économie de béton se retrouve partout en Norvège.

2 - HKB Lammetun – L'entrée des installations souterraines reliées au PDT.

3 - HKB Lammetun – Les accès aux plates-formes d'artillerie comportent de solides soutes à munitions et abris s'ouvrant dans de profondes tranchées.

4 - HKB Lammetun – vue plongeante sur l'une des deux plates-formes de Flak en cuve.


À 5 km au nord-est de Lammetun, sur la même rive du Vilnesfjord et au sommet d'une petite croupe, ont été installés en 1942 la HKB 12/981 Furenaes* et ses 4 x 10,5 cm K331(f) puis en 1943 4 x 8,8 cm Flak(r). L'intérêt majeur du site est son important souterrain à trois entrées, casernement et communication verticale avec un PDT R 636 SK réduit. En cherchant un peu dans la végétation on retrouve aussi les plates-formes des canons, de la Flak, d'un 5 cm KwK, ainsi qu'un abri R 621 et un 2e local souterrain. Accès libre. Vaut la visite !

12e Furenaes 22f Furenaes 32g Furenaes 42h Furenaes

1 - HKB Furenaes – Le PDT de cette batterie est du même type réduit que celui de Lammetun avec, également, communication avec un complexe souterrain.

2 - HKB Furenaes – Un casernement souterrain doté d'une belle finition et de quelques équipements d'origine : poëles WT80K, ventilateur et filtres, portes blindées, etc.

3 - HKB Furenaes – Ventilateur Dräger et ses filtres.

4 - HKB Furenaes – Chambre souterraine et probable dépôt de munitions.


À proximité, un ferry permet de franchir le Vilnesfjord et de débarquer à Askvoll.# 3Hébergement possible en camping, huttes, chalets ou à l'excellente auberge Fjordhotell. À quelques kms au nord de cette bourgade, à l'entrée nord du chenal qui y conduit, subsistent les rares vestiges de la HKB 11/981 Eidmin. Elle possédait 4 x 10,5 cm K331(f) et 2 x 8,8 cm Flak(r). Il y reste, dispersés dans la nature et parmi les bungalows, deux plates-formes d'artillerie sommaires, un petit PDT (privé), les deux plates-formes de 8,8 cm Flak et quelques autres emplacements. Donc peu d'intérêt ici et, si on a mieux à faire, on peut passer son chemin.

2i Eidmin

HKB Eidmin – L'un des rares vestiges de cette batterie et son (modeste et discret) PDT, aujourd'hui inclus dans une propriété privée mais visitable.


Plus intéressant, à 18 km au nord de la précédente, est le site de la batterie HKB 7/977 Flokenaes* qui avait 4 x 10,5 cm K331(f). On y trouvera les quatre plates-formes des canons, soigneusement construites, un vaste souterrain d'une centaine de mètres, à trois accès, un 2e tunnel long de 15 m, quelques petits bunkers-abris mais pas de PDT. Site libre d'accès.

2j Flokenaes

HKB Flokenaes – Vue partielle du vaste souterrain à trois entrées qui s'étend dans le sous-sol de la batterie. Un puits devait également le relier au PDT en projet mais tout l'ensemble est malheureusement resté inachevé.

Florø

À 18 km au nord-ouest de Flokenaes mais après un long détour d'une centaine de kilomètres via Førde on atteint, à la pointe d'une longue et étroite péninsule, la ville portuaire de Florø.# 4Diverses possibilités d'hébergement, depuis le camping, les huttes et les chalets jusqu'à l'hôtel 3 ou 4 étoiles. Une seule batterie importante, la HKB 5/981 Floröy* , y a été installée, en défense du trafic maritime sud-nord, avec 6 x 15,5 cm K416(f) # 5ou canon de 155 L Mle 17 Schneider. . L'emplacement de cette batterie, en grande partie colonisé depuis longtemps par un quartier d'habitations au sud-ouest de la ville, possède encore deux des six canons de 155, des plates-formes d'artillerie et un vaste souterrain à plusieurs entrées et issues. Accès libre. Par contre, le PDT, un R 636 SK réduit relié à un souterrain, est dans une propriété privée. # 6Visite possible sur demande (au 12 Industrivegen).

3 Carte Flor

3a Photo batterie Florö

                                     Florø – Batterie HKB 5/981 Floröy

    Légende de la photo satellite du quartier de Havreneset, ville de Florø.

  • 1-2-3    plates-formes pour 15,5 cm K416(f), groupe nord
  • 4-5-6    id., groupe sud
  • 7          poste de direction du tir R 636 SK
  • 8          souterrain relié au PDT
  • 9          souterrain-abri
  • 10        entrée du souterrain principal
  • 11        niche souterraine
  • 12        souterrain-abri et 2 emplacements de Flak.

13b Florö 23c Florö 33d Florö

1 & 2 - HKB Floröy – Deux des six plates-formes d'artillerie de la batterie ont conservé leurs canons d'origine, l'un restauré, l'autre en l'état. Ce sont des 15,5 cm K416(f) ou canons de 155 L Mle 17 Schneider d'un poids de 8,8 tonnes. Les tubes sont ici déclavetés, càd. en position reculée maximale.

3 - HKB Floröy – Vue partielle du souterrain principal de la batterie, en partie inondé. Il possède deux entrées et une communication vers certaines plates-formes des canons. Plusieurs autres souterrains s'étendent dans le sol de la batterie.

Quelques autres bunkers demeurent à Florø : dans l'enceinte du stade, un R 638 (infirmerie petit modèle), et au pied nord de la colline de Storåsen, au cœur de la cité, deux abris (radio marine) R 621 et R 622, et un bunker à munitions Vf. Enfin, sur la côte au sud de la ville, au lieudit Sørstrand, se tenait une section à deux pièces de 7,5 cm K236(b) dont il reste quelques éléments.

Nordfjord

Quittant ce secteur, on arrive, une vingtaine de kilomètres au nord, à celui, nettement plus fourni, du Nordfjord et de Måløy. # 7Depuis Florø 65 km de route et deux ferries successifs. L'accès sud à ce secteur, l'entrée du fjord de Frøysjøen, était défendu par deux batteries. La première, le Zug (4/981) Aspenes, était une annexe de la seconde et avait 3 x 10,5 cm K(n). On retrouve sur le site les plates-formes des canons, deux belles plates-formes de Flak sur la hauteur, une de Pak, une pour projecteur, une autre pour 5 cm KwK (Rs 65a), un PDT provisoire et quelques bunkers sommaires. Accès libre.

4 Maaly 1

14a Aspenes 24b Skarsten

1 - Zug (4/981) Aspenes – Deux magnifiques plates-formes pour 2 cm Flak dominent un confluent de fjords.

2 - HKB Skarsten – L'une des entrées des deux vastes souterrains de la batterie.


Sur la rive nord du fjord subsiste le site de la seconde batterie, la HKB 4/981 Skarsten *, qui possédait 4 x 10,5cm K332(f). La visite du site n'est pas sans intérêt : on peut y voir les plates-formes des canons avec leur affût-socle de forteresse type 1944, deux cuves de Flak et l'ébauche d'un PDT sur la butte centrale, une cuve Rs65a pour 5 cm KwK sur le rivage, quelques autres emplacements, et surtout deux importants souterrains percés dans la butte rocheuse centrale. Le souterrain nord (munitions) s'étend sur 50 m, le souterrain sud (casernement et escalier vers le PDT en projet) sur plus de 80 m. Accès libre. Vaut la visite ! À quelques kilomètres au nord s'étend l'immense Nordfjord, long d'une centaine de kilomètres, sans compter les fjords adjacents. Dès 1940 les Allemands en avait organisé la défense, nettement consolidée après le raid britannique sur Måløy en décembre 1941 (v. ci-après). Au total, pas moins de sept batteries existaient dans le secteur, dont une batterie de lance-torpilles.

5 Carte Maaly 2


Au sud du dispositif, la MKB 9/504 Nordfjord** était la plus puissante avec ses 3 x 13 cm L/50-55(r). Le site apparaît préservé et possède nombre de constructions fortifiées, parmi lesquelles : les plates-formes des canons – la n° 1 possédant toujours son canon naval russe – , un PDT Vf marine, un bunker à munitions Vf marine, des emplacements de Flak, de Pak, de défense rapprochée, de projecteur, etc., des bunkers Vf ou "de campagne" et un baraquement d'époque resté intact (cuisines et réfectoire). Une visite à ne pas manquer. L'accès est libre # 8Par la route et la rive sud du Nordfjord, puis 20-30 minutes à pied par un sentier, ou depuis Måløy en bateau affrêté.

15a Nordfjord 25b Nordfjord 35c Nordfjord

1 - MKB Nordfjord – Un abri en béton et rocaille associé à un poste d'observation et/ou de relèvement.

2 - MKB Nordfjord – La plate-forme d'artillerie n° 1 a, miraculeusement, conservé son canon russe de 13 cm d'origine.

3 - MKB Nordfjord – Parmi les nombreuses constructions fortifiées du site, le plus imposant est sans conteste ce bunker à munitions Vf marine de plus de 17 mètres de façade.


En face de la MKB Nordfjord, deux batteries étaient installées sur la rive nord du fjord. La batterie HKB 3/981 Vemelsvik * avait 4 x 10,5 cm K331(f) et a été établie en 1942 en remplacement de la batterie de défense sud du port de Måløy (batterie Kulen) détruite lors du raid de décembre 1941 (v. ci-après). La visite du site est relativement intéressante et révèle encore les quatre plates-formes des canons, un grand souterrain à deux entrées et un puits vers un PDT en projet, deux emplacements Rs 65a pour 5 cm KwK, une petite casemate R667 pour un 3e canon de 5 cm KwK et deux cuves pour 2 cm Flak. Accès libre. # 9Le site de Vemelsvik est à 4,5 km au SE de Måløy mais à 20 km par la route !

5f Vemelsvik

HKB Vemelsvik – Vue partielle du souterrain de la batterie, resté inachevé. Sur la gauche un puits remonte vers le PDT prévu mais non construit. L'ouverture du fond se poursuit par une galerie vers l'une des trois entrées du souterrain.


1500 mètres à l'est de Vemelsvik, dans les rochers formant le rivage, demeurent les murs de la batterie de lance-torpilles TB Angelshaug qui avait deux tubes de 45 cm et était du même type que celle de Rutledal.

15d Angelshaug 25e Angelshaug

1 & 2 - Torpedo-Batterie Angelshaug – Deux vues de la batterie de lance-torpilles, intacte peu après la guerre et ce qu'il en reste de nos jours.

Måløy

À l'entrée sud du chenal de Måløy l'îlot de Måløyna a été fortifié dès 1940 avec les 4 x 7,5 cm K234(b) de la batterie 894 Kulen. Les canons ont été détruits lors du raid de décembre 1941 mais il reste quelques vestiges de la batterie : deux plates-formes des canons et une de Flak, ainsi qu'une colonne commémorative. En outre, au début de la route d'accès à l'îlot demeurent deux bunkers : une casemate R 612 et un abri R 668. Plusieurs autres bunkers subsistent dans le centre de la ville et dans sa partie sud : une infirmerie R 639, un abri souterrain, un abri Vf 51a, un R 676 pour 4,7 cm Fest.Pak, etc. (v. carte ci-jointe). # 10 La petite cité de Måløy offre toutes possibilités d'hébergement, de ravitaillement et de restauration : camping, huttes, chalets, logement chez l'habitant, hôtels, snacks, restaurants, etc. ainsi que des stations-service.

15g Maalöy 25h Maalöy 35i Maalöy

1 - Måløy – L'une des plates-formes pour canon de 75 mm de la batterie 894 Kulen, en défense de l'accès par le sud à la petite cité portuaire.

2 - Måløy – Façade arrière et entrée de la casemate R 612 pour canon de 75 ou 105 qui subsiste dans la partie sud de la ville.

3 - Måløy – Sous un bâtiment officiel au cœur de la ville demeure un bunker-infirmerie type R 639 en parfait état et possédant encore quelques équipements d'origine comme ces ventilateurs et filtres Auer.


En 1944, toujours en défense de l'entrée sud du port de Måløy, les Allemands ont installé à 1,5 km au SE une HKB 6/981 Blaali avec 4 x 10,5 cm K331(f). # 11Cette batterie était auparavant à Flokenes
(HKB 7/977 Flokenaes, v. plus haut).
A l'exception d'un petit PDT très léger, perché sur la hauteur dans la végétation, et de deux petits bunkers munitions et logement il n'en reste pas grand-chose. 

 

Le raid de Måløy

Le 27 décembre 1941 une flottille britannique constituée d'un croiseur, un sous-marin, quatre destroyers et deux transports de troupe avec 576 commandos, appuyée par une quarantaine d'avions, a lancé une attaque foudroyante contre les installations allemandes de Måløy. De nombreuses usines à poisson, des navires et des bâtiments ont été détruits. Les Allemands perdent une centaine d'hommes et autant fait prisonniers. Le raid avait pour but de tâter les défenses allemandes, de détruire un maximum d'installations utiles, de créer un sentiment d'insécurité au sein des forces d'occupation les obligeant à immobiliser plus d'hommes et plus de moyens de défense. Une action similaire se déroulait en même temps dans les Lofoten.

 

Deux batteries existaient à l'entrée nord du chenal conduisant à Måløy. Côté ouest, la HKB 2/981 Halsör avait 4 x 10,5 cm K331(f) mais il n'en reste que peu : un très petit PDT, quatre vagues plates-formes des canons, un petit Wohnbunker, deux emplacements de Flak légère sur une hauteur proche. Guère plus intéressante est, côté est, la HKB 1/981 Osmundsvaag, qui avait 4 x 15,5 cm K432(b) et révèle encore ses quatre plates-formes en deux groupes de deux, O et E, assez éloignés l'un de l'autre, quelques petits abris et soutes, et surtout un PDT un peu plus important que de coutume. Accès libre (habitations privées sur la partie ouest).

De Måløy à Ålesund

Un autre secteur se dessine au nord de celui de Måløy et jusqu'à Ålesund, port et importante agglomération dans ces parages. Ce secteur est un véritable labyrinthe de fjords, de péninsules et d'îles dans lequel se faufilait le trafic naval allemand. En conséquence, la protection de la navigation était confiée à pas moins de treize batteries côtières.

6 Carte Maaly Aalesund


Au sud un premier groupe comporte 7 batteries. Sur la côte est de la péninsule de Stadlandet la HKB 38/976 Eltevik * possédait 6 x 15,5 cm K416(f) et la visite de son site, étagé sur la pente, n'est pas sans intérêt. On y retrouve quatre des six plates-formes pour canon de 155 et leurs soutes (les deux autres amputées par la route côtière), un souterrain en roche nue d'une centaine de mètres et à trois entrées/issues, sur la hauteur un PDT Vf simplifié et quatre emplacements de Flak légère. Accès libre.

6a Eltevik

Eltevik – L'une des six plates-formes pour canon de 155, avec soute à munitions et abri.


Sur la côte ouest de la même péninsule se tient, à 10 km de la précédente batterie, le site de la Marine-Flak-Batterie 2/702 Ervik* qui avait 4 x 10,5cm SKC/32 et une mission à la fois côtière et antiaérienne. La navigation côtière avait en effet ici l'obligation de doubler le cap de la péninsule, le Vestkapp, et était donc exposée aux attaques venant du large. En outre elle devait assurer protection à la toute proche station de radars Steineiche. Le site possède encore ses quatre plates-formes de 10,5 cm, une plate-forme PDT, un long souterrain à deux branches et deux emplacements pour 4 cm Flak. Accès libre.

16b Ervik 26c Ervik

1 & 2 - Ervik – L'entrée et la bifurcation des deux branches du souterrain de la batterie. La branche de droite traverse de part en part le sous-sol du site.


À quelques kilomètres à l'est de Stadlandet la petite île de Kvamsøy possédait également une Marine-Flak-Batterie, la MFB Kvamsöy avec 4 x 7,5 cm (f), tandis que sur le continent existait une MFB Aaram avec 3 x 4 cm Flak Bofors. Il en reste bien peu de choses sur ces deux sites. En revanche, dans les mêmes parages subsistent deux autres batteries. Près de la pointe nord de la presqu'île de Vanylven, la HKB 36/976 Aaram* possédait 4 x 10,5 cm K331(f) et révèle quelques vestiges intéressants : trois de ses quatre plates-formes pour canon de 105 avec affûts-socles type 1944, un PDT aux formes inhabituelles, deux bunkers-abris Vf, les restes du casernement, une position d'infanterie sur le rivage est, etc. Accès libre.

6d Aaram

Aaram – Le poste d'observation du PDT, en forme de proue de bateau.


Sur la rive ouest de la même presqu'île de Vanylven, la HKB 37/976 Kobbevik* avait également 4 x 10,5 cm K331(f) dont on retrouve, sur la hauteur qui domine la route côtière, les emplacements et les affûts, un assez grand PDT en tôle ondulée et coiffé d'une plaque blindée 7P7 en guise de toiture du poste d'observation, ainsi qu'un emplacement Rs 65a pour 5 cm KwK. Accès libre.

16e Kobbevik 26f Kobbevik

1 - Kobbevik – Bien installée sur la pente, l'une des quatre plates-formes réduites "type 1944" pour canon de 105, reliée à ses voisines par des passages couverts.

2 - Kobbevik – Un assez vaste PDT Vf et son local des calculateurs sous tôle ondulée. Le poste d'observation est en outre coiffé d'une plaque blindée 7P7.


La dernière batterie de ce secteur est située plus à l'intérieur, au cœur d'un carrefour de fjords et d'un couloir de navigation, soit à une dizaine de kilomètres respectivement à l'ouest et au nord-ouest des localités d'Ørsta et de Volda. C'est la HKB 35/976 Birkenaes *, installée sur la pointe de Berkneset et qui avait aussi 4 x 10,5 cm K331(f). Dans la végétation et parmi les bungalows de week-end on peut encore reconnaître les quatre plates-formes d'artillerie, un souterrain d'une quarantaine de mètres perçant une barre rocheuse, deux plates-formes de Flak légère (l'une à 300 m à l'E), des abris type 51a et/ou en tôle ondulée, des tranchées couvertes. UnPDT en dur ne semble pas avoir été construit. Accès libre.

6g Birkenaes

Birkenaes – Aspect du souterrain de 40 mètres qui perfore de part en part le sous-sol de la batterie.

Ålesund

Entre Bergen et Trondheim, soit sur 460 kilomètres de côtes, Ålesund est avec Kristiansund l'une des deux seules escales et agglomérations importantes. Six batteries entouraient la ville et une 7e a existé un temps à l'intérieur d'un fjord, # 12HKB 24/976 Tösse, 3 x 21 cm Mrs.(t), de 1941 à fin 1943. À 30 km à l'E d'Ålesund, sur la rive N du Storfjord. Il n'en reste que le PDT et trois petits abris en tôle ondulée. . Au sud, càd. à 7 km au SO d'Ålesund, sur la pointe de Kvitneset # 13À l'angle NE de l'île de Hareid. Accès en ferry soit en venant du sud, soit du nord. on trouvera l'emplacement de la HKB 34/976 Kvitnaes* qui eut d'abord 4 x 10,5 cm K331(f) puis 4 x 8,8 cm Flak(r) à double mission (mer/air). L'intérêt majeur du site est une succession d'abris et de soutes à munitions souterraines, reliées à deux des quatre plates-formes d'artillerie. On y trouvera aussi un PDT sommaire, un souterrain, des emplacements de Flak, un bunker Vf SK pour 4,7 cm Fest.Pak, et quelques autres constructions. Accès libre.

7 Carte Aalesund

17a Kvitnaes 27b Kvitnaes 37i Tösse

1 - Kvitnaes – Une succession de magasins à munitions a été réalisée dans une barre rocheuse sur laquelle demeurent deux des quatre plates-formes des canons.

2 - Kvitnaes – L'entrée de la batterie était défendue par ce bloc Vf SK pour un canon antichar de 4,7 cm Fest.Pak Skoda.

3 - Tösse – L'une des rares constructions qui subsistent de la HKB Tösse, un PDT parfaitement camouflé.


Deux batteries défendaient l'accès par l'ouest à la ville : les HKB Hessen et MKB Aalesund. La première, située au SO de l'île de Heissa, immédiatement à l'ouest de la ville, la HKB 33/976 Hessen *, possédait elle aussi 4x10,5cm K331(f). Amputée par un terrain de sport, il en reste surtout les deux plates-formes d'artillerie n° 1 et3, et le magnifique exemple d'un PDT Vf SK recouvert de rocaille. Accès libre.

17c Hessen 27d Hessen

1 - Hessen – L'étonnant PDT de la batterie, mi-béton, mi-rocaille, un compromis entre solidité, économie et camouflage !

2 - Hessen – L'une des plates-formes d'artillerie est restée à peu près intacte. Ici aussi l'emploi de la rocaille l'emporte sur celle du béton.


La seconde, la MKB 2/505 Aalesund *, au NO de la même île de Heissa et donc proche de la ville, avait 3 x 15 cm Armstrong et 4 x 8,8 cm Flak 37. Son site, la croupe de Tueneset, est aujourd'hui une zone publique de promenade et de loisirs, assez fréquentée, et ses constructions un peu perdues... dans la foule (certains jours). On pourra néanmoins y reconnaître de nombreux ouvrages : les plates-formes de 8,8 et 15 cm, d'autres de Flak, un PDT Vf marine, des postes de défense rapprochée, des bunkers de tous types, des emplacements de projecteur, etc. Dans un vallon entre deux buttes rocheuses, à 500 m à l'E de la batterie, demeure un gros bunker à munitions du type Vf marine.

7e Aalesund

Aalesund – Le PDT de cette batterie est un pur Vf marine mais qui a bénéficié ici d'une légère protection bétonnée (à comparer avec le PDT de la batterie Sognefjord).

 

Ålesund

Le cœur historique d'Ålesund est l'un des sites les plus pittoresques de Norvège. Il y demeure quelques bunkers et souterrains mais il ne faut pas manquer de grimper au sommet du rocher de l'Aksla qui domine la ville. On y trouvera diverses constructions fortifiées dont un observatoire à toiture blindée 7P7 et un poste de commandement type R 117v SK, sans parler des vues uniques sur toute la région par beau temps.

 

17f Aalesund 27g Aalesund

1 & 2 - Aalesund – Le cœur historique de la ville est dominé par le rocher de l'Aksla sur lequel ont été édifiés divers ouvrages fortifiés parmi lesquels un observatoire à toiture blindée 7P7.


À peu de distance au nord de la ville, sur la pointe ouest de la longue île d'Ellingsøy, # 14Accès par tunnel routier sous-marin depuis Ålesund. on trouvera la HKB 30/976 Ellingsöy* qui avait 4 x 8,8 cm Flak(r). Un peu perdus dans la végétation, on peut en retrouver le PDT Vf relativement important et à toiture blindée 7P7, les quatre plates-formes de 8,8 cm, des bunkers Vf ou légers, et surtout de belles longueurs de profondes tranchées bétonnées reliant PDT et plates-formes. Accès libre.

7h Ellingsö

Ellingsö – Ici aussi le PDT a été coiffé par une plaque blindée 7P7. A droite, la plate-forme en fosse du télémètre.


La batterie HKB 32/976 Vigra *, au nord du dispositif (et de l'actuel aéroport d'Ålesund), # 15Accès depuis Ellingsøy par tunnel routier sous-marin. possédait 4 x 10,5cm K331(f). Elle est située tout au nord de l'île de Vigra et révèle encore quelques ouvrages : à l'entrée du site, un bloc SK pour Pak 4,7 cm relié à un gros abri Vf, un PDT sommaire, les quatre plates-formes de 105 avec affûts 1944, des cuves de Flak, des plates-formes pour projecteur, des bunkers légers, etc. et un baraquement (cuisines et réfectoire) resté intact. Accès libre. # 16Sauf le bloc Pak 4,7 cm et l'abri Vf relié, propriété privée, mais visitables sur demande. Sur la pointe NO de la même île de Vigra on pourra trouver au lieudit Molnes les traces de la station de radars "Veilchen" .# 17qui avait un Freya LZ et deux WR.

7j Vigra

Vigra – L'une des quatre plates-formes pour canon de 105, dominant un vaste panorama bien dégagé de fjords et d'îles parmi les accès nord à Ålesund.


La dernière batterie des alentours d'Ålesund, la HKB 31/976 Björnöy *, qui avait 4 x 10,5 cm K335(h), est située dans la partie N de l'île de Bjørnøy, à quelques km à l'E de celle de Vigra. # 18...mais demandant un trajet de plus de 50 km pour y accéder par la route depuis Ålesund. C'est l'un des sites les plus intéressants du secteur. L'ensemble comporte un grand nombre d'ouvrages et d'emplacements, dispersés sur 500 m du S au N, en particulier les quatre plates-formes pour 105, un important PDT Vf à toiture blindée (deux plaques 7P7 côte à côte), un souterrain bétonné avec alvéoles à munitions, des plates-formes de Flak, des tobrouks Rs 206 pour mortier de 5 cm, etc. etc. Accès libre. Vaut le détour !

7k Björnöy

Björnöy – Le poste de commandement et de direction du tir a même été gratifié ici de deux plaques blindées 7P7 côte à côte.

Molde

C'est un autre secteur tout aussi important au plan fortification côtière, sinon encore plus, qui s'étend au-delà de celui d'Ålesund. La défense du grand couloir navigable protégé du large et emprunté par le trafic maritime allemand, le Moldefjord, y était assurée par près d'une douzaine de batteries dont deux de lance-torpilles. En outre, une suite de fjords donne un accès direct au cœur du territoire et, par Åndalsnes, à un axe routier et ferroviaire vers l'intérieur. On comprend donc l'importance stratégique de ce vaste secteur durant la guerre.

 

8 Carte Aalesund Molde

    Légende de la carte Aalesund-Molde

  • 1      HKB Helland
  • 2      HKB Rekdal
  • 3      Overaasjöen
  • 4      HKB Sekken
  • 5      TB Otteröy-Süd
  • 6      MKB Jul
  • 7      TB Julholmen
  • 8      HKB Gossen-Süd
  • 9      HKB Gossen-Mitte
  • 10    HKB Gossen-Nord
  • 11    HKB Bud

À l'entrée du couloir vers Molde puis sur sa rive sud ont été installées trois batteries : les HKB 23/976 Helland,
4 x 10,5 cm K332(f), HKB 22/976 Rekdal, 4 x 10,5 cm K331(f),et HKB 21/976 Overaasjöen, 6 x 15,5 cm K425(f). Il reste relativement peu de choses sur ces trois sites # 19Essentiellement : à Helland plusieurs bunkers Vf ou légers, au port un souterrain de 10 m (probable ancienne casemate sous roc), un PDT Vf et des plates-formes de Flak, à Rekdal quatre plates-formes de 105, un PDT sommaire et un souterrain en U d'une quinzaine de mètres, à Overaasjöen un petit poste d'observation et un souterrain de 40 m et, à moins d'avoir une âme d'archéologue et de disposer de beaucoup de temps, on peut passer son chemin.

Plus intéressante est, sur la rive nord du couloir, donc sur la rive sud de l'île d'Otrøy, la batterie de lance-torpilles Otteröy-Süd ** qui avait deux tubes de 53 cm logés dans un vaste bunker et ses annexes souterraines. # 20Le bunker est fermé mais bien visible de l'extérieur. Visite possible sur demande localement. Accès par ferry depuis Brattvåg en venant d'Ålesund ou, également par ferry, depuis l'ouest de Molde.

18b Otteröy 28c Otteröy

1 - TB Otteröy – Vu depuis l'axe du fjord de Molde le bunker lance-torpilles, surmonté de son PDT. Sur la droite, un passage protégé souterrain entre le quai de déchargement et le bunker.

2 - TB Otteröy – Au bord du fjord de Molde, aspect de la partie extérieure de l'installation de lance-torpilles, l'essentiel étant construit en souterrain.


À une dizaine de km vers l'E, la HKB 19/976 Sekken*, installée sur l'île du même nom, # 21Accès en ferry depuis Molde. avait 4 x 10,5cm K331(f) et pour mission la défense de l'accès vers l'intérieur du pays. Bien que le site soit couvert de végétation on peut encore y reconnaître les quatre plates-formes de 105 en deux groupes de deux, un curieux PDT Vf mi-Wohnbunker mi-observatoire, trois tobrouks Rs 206 pour mortier de 5cm et plusieurs petits abris. Accès libre. A 16 km au SE, une 2e batterie devait défendre ces parages et l'accès à Åndalsnes, la HKB 20/976 Eidsbygda, avec 3 x 21 cm Mrs.(t), mais il n'en reste que peu de choses.

18d Sekken 28e Sekken

1 & 2 - Sekken – Vues extérieure et intérieure du PDT de cette batterie, un compromis entre observation, poste de direction du tir et Wohnbunker. Noter le renforcement et le camouflage de la toiture à l'aide d'une couche de rocaille.


À une dizaine de km à l'ouest de Molde, deux sites valent le déplacement : les batteries Jul et Julholmen. La MKB 1/505 Jul** avait 4 x 10,5 cm Uto C/16 L/45 et possède toujours un grand nombre de constructions fortifiées, éparpillées sur une vaste superficie. Le site est aménagé en parc public ouvert en permanence. On y trouvera les quatre plates-formes pour 105, de nombreux bunkers Vf ou plus légers, des plates-formes de Flak et de projecteur, et surtout un magnifique PDT du type R 636a complet.

18f Jul 28g Jul 38h Jul

1 - MKB Jul – Vue frontale du massif PDT R 636a, de son poste d'observation et du poste télémétrique sous dalle de béton.

2 - MKB Jul – Tout aussi impressionnante, la façade arrière du PDT. Sur la droite, l'accès à la plate-forme du télémètre.

3 - MKB Jul – Un exemple typique de "Wohnbunker" (abri-logement) adapté aux circonstances : peu de béton mais de la rocaille et du bois.


À moins de 2 km au NO, sur une petite pointe boisée puis rocheuse, demeure le gros bunker lance-torpilles de la Torpedo-BatterieJulholmen * qui avait deux tubes de 53 cm. Les entrées du bunker sont aujourd'hui murées mais le coup d'œil extérieur vaut le détour. Accès libre.

8i Julholmen

TB Julholmen – vue d'ensemble du bunker lance-torpilles, construit les pieds dans l'eau au bout d'une petite pointe rocheuse. Le PDT est ici incorporé dans la façade frontale. On remarque aussi les entrées hommes et matériels. Un quai en bois existait sur la droite à l'époque.

Gossen

Tout au nord du secteur et à l'entrée du couloir de navigation, l'île de Gossen (ou de Gossa)** revêtait une importance spéciale au point d'avoir été élevée au rang de Festung, c'est-à-dire de "forteresse". Un grand nombre d'installations y existaient parmi lesquelles trois batteries d'artillerie côtière, deux batteries de Flak lourde, une dizaine de batteries de Flak moyenne ou légère, de nombreuses défenses d'infanterie (WN et autres Stp), une station de radars et un aérodrome de la Luftwaffe. C'est dire, qu'aujourd'hui encore, il y a "de quoi faire" sur cette île ! # 22Accès en ferry depuis Hollingsholmen, à 8 km (en ligne droite) au NO de Molde.

carte-festung gossen pdf


Sur sa pointe sud on trouvera le site de la HKB 18/976 Gossen-Süd qui avait 6 x 15,5 cm K425(f). Il en reste surtout un PDT R 636 en assez bon état et un bunker à munitions R 607. Un peu au sud du centre de l'île on trouvra les vestiges de la HKB 24/976 Gossen-Mitte qui possédait 4 x 10,5cm K331(f) dont deux en casemate R 671. Outre ces deux ouvrages on y trouvera un PDT sommaire et un abri Vf 52a. De la batterie nord, la HKB 25/976 Gossen-Nord qui avait 4 x 8,8 cm Flak(r) il ne reste presque rien. Par contre, les sites des batteries de Flak et des points d'appui de défense rapprochée réservent quelques belles surprises. Sur les deux batteries de Flak lourde, celles de Bulle à l'ouest et de Pillau** au nord, on retrouve les six plates-formes pour 8,8 cm Flak. La batterie Pillau possède en outre trois plates-formes pour 2cm Flak et cinq abris R 622. Récemment il y restait 4 pièces AA de 40 mm Bofors. Quelques vestiges intéressants demeurent également sur les sites des batteries de Flak moyenne et légère (v. carte de l'île ci-jointe).

18k Gossen 28l Gossen

1 & 2 - Gossen – La batterie de Flak Pillau est l'un des sites les plus intéressants de l'île. Il rassemble une belle gamme d'abris et de plates-formes, certaines encore occupées par des pièces de 40 mm Bofors.


Enfin, la périphérie de l'aérodrome – dont la piste reste bien visible et même parfois utilisée – était truffée de points d'appui défensifs sur lesquels on retrouve des tourelles de char Pz.38(t) # 23Il reste encore au total sur l'île au moins six tourelles de Pz.38(t). sur emplacements Rs 241, des plates-formes Rs 65a pour 5cm KwK, des abris Vf et un R 622, etc. Au centre de l'île le site de la station de radars Hannover/Glockenblume révèle un socle de radar WR, deux abris R 621 et quelques autres abris et emplacements.

18m Gossen 28n Gossen

1 - Gossen – Les tourelles de char Pz.38(t) sur emplacements Rs 241 abondent dans l'île, principalement autour de la piste de l'ancien aérodrome allemand.

2 - Gossen – Aux alentours du poste de commandement de la Luftwaffe, un grand bunker SK, on trouve deux casemates R 676 pour canon de 4,7 cm Fest.Pak(t) Skoda.


Pour finir ce rapide panorama de l'île de Gossen, signalons à Smågehaugen, près de la côte ouest, le poste de commandement de l'île, un grand bunker SK à deux entrées et une dizaine de chambres, défendu par deux casemates R 676 pour 4,7 cm Fest.Pak. A proximité demeurent aussi deux abris Vf7a et Vf 52a. La dernière batterie au nord du riche secteur de Molde, à l'entrée nord du couloir navigable, est laHKB 17/976 Bud ** qui possédait 6 x 15,5cm K416(f). Dès les années 1990 ce site, désigné localement Ergan Fort, a fait l'objet d'une remarquable initiative de préservation et de restauration. C'est donc aujourd'hui un véritable musée à ciel ouvert au cœur du village de Bud, accessible en permanence et parfait exemple de batterie côtière allemande. On peut y parcourir un grand nombre de constructions parmi lesquelles un superbe PDT R 636 ré?équipé, deux plates-formes pour 155 dont une aujourd'hui avec un 15 cm SKL/45 Krupp, deux cuves Rs 65a pour 5 cm KwK, un casernement souterrain à plusieurs entrées/issues, des abris légers, un système de tranchées couvertes, etc. A l'extérieur et au NO du site on trouve encore une 3e plate-forme d'artillerie et, au nord du village, un ensemble avec une 4e plate-forme de 155, un couloir souterrain, deux abris Vf, un abri R 621 et une plate-forme de Flak. Une autre plate-forme de Flak existe aussi entre cette position et la côte. Bref, une visite à ne pas manquer ! # 24La visite de la partie restaurée est payante les jours d'ouverture (généralement de juin à mi-août), accès libre les autres jours mais ouvrages fermés. En revanche les ouvrages au nord du village sont libres d'accès.

18o Bud 28p Bud

1 - Bud – Magnifiquement restauré et mis en valeur, le PDT R 636 de la batterie est aussi un petit musée local du Mur de l'Atlantique en Norvège.

2 - Bud – L'une des plates-formes pour 155 est occupée de nos jours par un 15 cm SKL/45 Krupp originaire d'une batterie du fjord de Trondheim.


Enfin, cerise sur le gâteau, à 1,4 km au NE sur une hauteur proche de la route côtière, subsiste l'antenne d'un radar Freya FuMO 3, une rareté absolue de nos jours !

8q Bud

Bud – Une rareté subsiste à peu de distance au NE du bourg : l'antenne d'un radar FuMO 3 Calais.

Kristiansund

Le secteur renforcé suivant vers le nord est celui de Kristiansund, dernière agglomération portuaire importante avant Trondheim. Dans l'intervalle Bud-Kristiansund il n'existait qu'une seule batterie, la HKB 16/976 Vevang *,à l'entrée d'une suite de fjords vers l'intérieur, avec 4 x 8,8 cm Flak(r). Elle est située près du village du même nom, sur une petite crête rocheuse, et sa visite n'est pas sans intérêt. On peut y voir, étalés sur quelques 300 mètres, les quatre plates-formes de 8,8 cm, un curieux PDT Vf SK de conception locale, un 2e PDT ou poste d'observation secondaire tout aussi curieux, # 25Il comporte plusieurs petites chambres, deux postes d'observation opposés, plusieurs postes et cuves en toiture. des abris et soutes à munitions, tout un réseau de tranchées bétonnées, des tobrouks dont un Rs 206 pour mortier de 5 cm, bref un ensemble à la fois cohérent et complet. Accès libre.

8r Vevang

Vevang – Un bien curieux poste d'observation et de défense en béton et rocaille, voisinant avec un tobrouk Rs 206 pour mortier de 5 cm du même tonneau.


Le secteur de Kristiansund, une autre mosaïque d'îles et de fjords, possédait une demi-douzaine de batteries dont une de lance-torpilles, en majorité encore assez bien conservées de nos jours. La ville de Kristiansund est bâtie sur trois îles reliées par de grands ponts. Plusieurs sites intéressants subsistent sur ces îles, parfois même au cœur des quartiers d'habitations.

9 Carte Kristiansund


La défense de l'entrée ouest du port était assurée par la HKB 6/976 Inlandet et ses 4 x 10,5 cm K331(f) dont deux en casemate R 671, installée sur la pointe ouest de l'île d'Innlandet. Les deux casemates et quelques autres emplacements restent visibles. Accès libre en grande partie. # 26Les deux casemates sont entre ou dans les propriétés privées.

Nettement plus fourni, le site de la MKB 3/505 Kristiansund ** et de ses 3 x 15 cm Uto L/45 et 4 x 8,8 cm Flak 37 demeure en grande partie intact au nord-ouest de la ville, dans le quartier de Karihola. Même si une partie du site de la batterie est aujourd'hui urbanisée, on peut encore y reconnaître un grand nombre d'ouvrages, surtout dans sa partie nord, au-delà des dernières habitations. Il y reste en particulier les trois plates-formes de 15 cm, celles de la batterie de 8,8 cm Flak, leurs PDT dont un Vf marine, des emplacements de 2 cm Flak, de nombreux abris Vf hommes et munitions, un abri R 622, une demi-douzaine de souterrains (presque tous fermés aujourd'hui), etc.

19a Kristiansund PDT 29b Kristiansund 39c Kristiansund 49d Kristiansund

1 - Kristiansund – Le PDT de la batterie de 15 cm est un pur Vf marine comme il en existe sur plus d'une batterie de la marine mais ici avec adjonction d'un mince bétonnage de protection.

2 - Kristiansund – Cette plate-forme plus ou moins improvisée était probablement destinée à un projecteur lourd.

3 - Kristiansund – Une plate-forme pour 2 cm Flak parfaitement conservée.

4 -Kristiansund – De nombreux ouvrages (casemates, abris, postes de défense, souterrains) existent encore dans le quartier de Karihola, telle cette casemate R 105 pour MG.


Au cœur et en limite sud du quartier d'habitations de Karihola, souvent entre les maisons, on trouvera encore de nombreux bunkers, abris, postes d'observation et de défense, tobrouks, etc. # 27Plans de la batterie et du quartier de Karihola dans "A la recherche du Mur de l'Atlantique en Norvège", tome 1, page 299. Signalons entre autres un bunker à munitions Vf marine, des R 105, un R 502 et sa cloche 486P2, un R676, un Vf 5b... Accès libre à la partie nord. # 28Certains bunkers du quartier de Karihola pouvant être privés mais accessibles sur demande. À un kilomètre au S0 du quartier de Karihola, sur la hauteur sud de celui de Kirkelandet-Klubba, demeure un grand bunker L 480 pour un radar Wassermann S. Il est malheureusement en piteux état intérieur. En contrebas s'ouvre un souterrain inachevé d'une trentaine de mètres de longueur. Deux sites intéressants existent sur l'île de Nordlandet occupée par la partie est de la ville et l'aéroport. Sur sa côte nord, à l'entrée du chenal menant au port de Kirstiansund et dans une zone restée naturelle, on trouvera les vestiges de la HKB 4/976 Nordlandet*qui possédait 4x 8,8 cm Flak(r). Etalés sur 500mètres sur la langue rocheuse de Kvitneset, il y demeure de grandes nappes de barbelés à l'entrée du site, les quatre plates-formes de 8,8 cm, un PDT Vf à deux niveaux, de nombreux petits bunkers Vf ou légers, trois souterrains dont un d'une quarantaine de mètres et à deux entrées, et divers autres emplacements et constructions. Accès libre. # 29Accès en voiture jusqu'aux dernières habitations de Nordlandet puis à pied à travers la lande sur 1 km.

19e Nordlandet 29f Nordlandet 39g Nordlandet

1 - Nordlandet – Le poste d'observation du PDT Vf de la batterie est à un niveau supérieur par rapport à la partie arrière. Celle-ci était à l'origine entièrement recouverte de rocaille.

2 - Nordlandet – L'une des deux entrées du souterrain principal développé sur une quarantaine de mètres.

3 - Nordlandet – Réalisée avec les moyens du bord, une plate-forme pour une pièce légère de Flak.


Sur le rivage nord-est de la même île, la batterie de lance-torpilles de Nordlandet** avait quatre tubes de 53cm, demeure quasiment intacte et mérite amplement une visite. # 30Accès en voiture jusqu'au lieudit Kolvika puis pédestre sur 1 km. Au bout d'un sentier perdu dans la nature on découvre successivement l'entrée caverne puis l'entrée bunker du site. La première donne accès à un premier local suivi, au bas d'un escalier, d'une vaste caverne de 30 x 5 m puis de l'accès aux locaux techniques et au bunker des lance-torpilles. L'entrée bunker est suivie d'un grand puits prévu pour la descente des torpilles jusqu'à la chambre de lancement. Le bunker LT est évidemment surmonté du classique PDT. Accès libre.

19h Nordlandet 29i Nordlandet 39j Nordlandet

1 - Nordlandet – L'entrée caverne de la batterie de lance-torpilles, vraisemblablement prévue pour recevoir des bétonnages, mais jamais réalisés.

2 - Nordlandet – À peu de distance de la précédente, l'entrée bunker a, elle, été entièrement réalisée. Immédiatement après l'entrée s'ouvre un vaste puits destiné à la descente du matériel et des torpilles jusqu'au niveau du bunker de lancement.

3 - Nordlandet – Vus du fjord, l'embrasure et le PDT de la batterie LT (photo Michel van Hauwermeiren).


À 4,5 km au SE en ligne droite de la TB Nordlandet et sur la pointe NE de l'île de Frei le remarquable site de la HKB 3/976 Kvalvik** est à ne pas manquer. # 31Accès aisé par la route depuis Kristiansund, fléchage à proximité. Les sites ouverts au public sont généralement indiqués "Krigsminne" (vestiges de guerre) ou "Kystfort" (fort côtier, batterie côtière). C'est aujourd'hui un parc public dans lequel les ouvrages fortifiés ont été parfaitement préservés et mis en valeur. La batterie avait 4 x 12 cm K370(b) et un canon de ce type est aujourd'hui en exposition sur le site. On y trouvera aussi un 15 cm SKL/45 Krupp originaire d'une batterie du fjord de Trondheim, # 32Ainsi qu'un sous-marin de poche ! les quatre plates-formes d'artillerie, quatre abris R 621, deux bunkers à munitions R 607, un PDT R 636 SK relié à un souterrain, deux autres souterrains, des plates-formes de Flak et pour projecteur. Accès libre.

19k Kvalvik 29l Kvalvik 39m Kvalvik 49n Kvalvik

1 - Kvalvik – L'énorme dôme qui coiffe le poste d'observation du PDT R 636 SK.

2 - Kvalvik – Aspect partiel du souterrain à munitions principal.

3 - Kvalvik – En exposition sur l'une des plates-formes d'artillerie, une pièce de 15 cm SKL/45 Krupp récupérée sur une batterie démantelée du fjord de Trondheim.

4 - Kvalvik – Un 12 cm K370(b), canon d'origine belge identique à ceux qui équipaient la batterie, est également en exposition sur le site.


La 6e batterie du secteur de Kristiansund, à 3,8 km à l'E de celle de Kvalvik et au confluent de trois fjords, est installée dans la petite île d'Årsund. # 33Située en ligne droite à 12 km au SE de Kristiansund mais à 50 km par la route. En outre, il faut affrêter une embarcation pour l'atteindre. Il s'agit de la HKB 5/976 Aarsund qui avait 4 x 10,5cm K331(f) et est établie près du rivage nord de l'île. Il en reste les quatre plates-formes de 105 avec leur affût-socle de 1944, des tranchées bétonnées, deux petits souterrains inachevés, un PDT sommaire et des emplacements de Flak, 5 cm KwK et projecteur. Accès libre. Au-delà de Kristiansund vers le nord-est on est déjà dans les approches sud du stratégique fjord de Trondheim et plusieurs batteries contrôlaient l'intervalle Kristiansund-Trondheim. La première, la HKB 2/976 Edöy *,située sur la pointe sud de l'île du même nom, # 34Accès par deux ferries successifs depuis Kristiansund. avait 4 x 10,5 cm K331(f) dont il reste les quatre plates-formes, un PDT Vf, deux petits souterrains, un réservoir d'eau, des tobrouks Rs 206 pour mortier de 5 cm, un Rs 65a pour 5 cm KwK, des abris légers, des emplacements de Flak, d'infanterie et de casernements. Accès libre.

10 Carte Kristiansund Trondheim

110a Edöy PDT 210b Edöy

1 - Edöy – Installé au sommet du site, le PDT de la batterie est un pur Vf mais qui ne comporte qu'un poste d'observation et un local calculateurs.

2 - Edöy – Sur l'arrière de la batterie on trouve cette réserve d'eau et les fondations du casernement, défendus par deux tobrouks Rs 206 pour mortier de 5 cm.


Au nord d'Edøy s'étend l'île de Smøla. De 1941 à 1944 une HKB 27/975 Smöla y défendait sur sa côteE le passage entre les îles de Smøla et de Hitra # 35Elle a été transférée en 1944 à Melland, à 20 km au SE (v. ci-après). avec ses 4 x 10,5 cm K331(f). Il en reste peu de choses : un PDT Vf simplifié, trois plates-formes de 105, quelques gros abris Vf. Accès libre.

10bb Smöla

Smöla – Parmi les quelques traces encore bien visibles de cette batterie ce PDT Vf émerge dans le paysage. Il n'avait certainement pas cette apparence à l'époque.


Toujours en défense du passage entre Smøla et Hitra ainsi que du couloir de navigation, deux batteries ont été installées sur la côte nord de l'île de Skarsøy. # 36Accès par la route depuis Kristiansund, dont une traversée en ferry à la sortie E de la ville. La première, au SO, la HKB 22/975 Melland-West * , avait 4 x 15cm K16 dont on retrouve les plates-formes (diamètre 10 m) et leurs soutes, un PDT Vf sur la hauteur, relativement important, des bunkers Vf abris et munitions, des emplacements de Flak et 5 cm KwK. À quelques centaines de mètres au nord-est demeurent les traces de la HKB 27/975 Melland-Ost qui possédait 4 x 10,5 cm K331(f). Il y reste les plates-formes d'artillerie réduites, un Rs 65a pour 5 cm KwK, un bunker avec poste d'observation, mais pas de PDT aux normes habituelles.

110c Melland West 210d Melland West

1 - Melland-West – Prévues pour de gros canons de 15 cm, les plates-formes sont assez vastes – diamètre 10m – et possèdent d'importantes soutes à munitions.

2 -Melland-West – Installé sur la hauteur, le PDT est une improvisation locale à mi-chemin entre un Vf et un "feldmässig" (fortification de campagne). Il possède plusieurs petites chambres et une plate-forme pour télémètre en toiture.

10e Melland Ost

Melland-Ost – L'une des plates-formes réduites pour canon de 10 cm K331(f) sur affût-socle de forteresse.


Les deux batteries étaient reliées entre elles et à un débarcadère près des maisons de Finnset par une voie ferrée étroite de 5 km dont on peut encore suivre le tracé sur une bonne longueur.

10f Melland

Melland – Entre les deux batteries Ouest et Est on peut encore suivre sur une bonne longueur le tracé de la voie ferrée étroite de transport des canons et de ravitaillement.


Pour conclure ce chapitre, un bond vers le nord de ce secteur, sur la pointe ouest de l'île de Frøya, # 37En venant de Melland, accès par deux ferries, traversée de l'île de Hitra entre les deux. Accès possible aussi en venant de Trondheim, ferry entre Hitra et Frøya., permettra de parcourir le site de la HKB 22/975 Titran* qui avait 4 x 15 cm K16. # 38...et a été transférée à Melland en 1944. Connu localement sous le nom de Stabben Fort et situé au sud du bourg de Titran, le site a été préservé et quelque peu mis en valeur. On y visite un curieux PDT à trois niveaux qui abrite un petit musée, trois des quatre vastes plates-formes des canons (diamètre 12m), un important système souterrain, et quelques autres abris et emplacements. Accès libre. # 39Sauf au PDT dont la visite est payante les jours d'ouverture.

110g Titran 210h Titran

1 - Titran – Camouflé à l'époque en maison d'habitation, le PDT de cette batterie est d'un type unique avec ses trois niveaux superposés. Il abrite aujourd'hui un petit musée.

2 - Titran – L'une des trois grandes plates-formes pour canon de 15 cm. On ignore où était la quatrième...

3 10i Titran

410j Titran

    HKB Titran - Légende des photos de satellite

  • 1-2-3   plates-formes (diamètre 12 m) pour 15 cm K16
  • 4         poste de commandement et de direction du tir
  • 5         entrée du complexe souterrain
  • 6         mur antichar
  • 7         abri logement
  • 8         abri et niche souterraine
  • 9         abri Vf
  • 10        plate-forme de Flak 2 cm
  • 11        tranchées, défenses périphériques
  • 12        tranchées, défenses périphériques
  • 13        casernements (fondations)
  • 14        plates-formes (Flak ?)
  • 15        abri
  • 16        plate-forme de Flak 2 cm.

3 & 4 - Titran – Belles vues du ciel du site de la batterie. On y remarque surtout les trois plates-formes d'artillerie, le PDT et quelques autres emplacements.

Fin de la 4ème partie.

 

À suivre : 5e partie - Le fjord de Trondheim.

 

Déjà paru :

 

Visitors hit counter, stats, email report, location on a map, SEO for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop