Get Adobe Flash player

 

Mur de l'Atlantique

Norvège – LE GUIDE (5) 

*      intéressant
**    très intéressant
***  exceptionnel

Les sites indiqués en grissur les cartes sont d'intérêt secondaire ou peuvent être en voie de disparition.

Important : tout terrain, tout bunker, tout souterrain, etc. appartenant forcément à quelqu’un, la mention « accès libre » dans le texte ne dispense pas, selon le cas, de solliciter une autorisation d’accès, à fortiori si une habitation privée, une ferme, une entreprise, etc. existe à proximité immédiate.

5
Le centre

Le fjord de Trondheim

 

La zone des entrées du fjord de Trondheim est l'une des cinq "Mecque" # 1Avec Oscarsborg et Kristiansand au sud, Bergen à l'ouest et Trondenes au nord. de la défense côtière en Norvège. L'immense abri maritime que représente ce vaste fjord et les facilités portuaires de Trondheim, auxquelles se sont ajoutées les bases de sous-marins sous béton Dora I et II expliquent aisément l'importance stratégique considérable de cette zone pour la flotte de l'Atlantique nord de la Kriegsmarine. Dès la fin du 19e siècle l'artillerie de côte norvégienne en avait déjà fortifié l'entrée avec 5 batteries installées sur trois positions. Les Allemands ont repris ces sites et en ont construit 12 autres dont deux de lance-torpilles. À l'entrée du fjord de Trondheim, la péninsule d'Ørlandet est surtout connue pour sa fameuse tourelle triple de 28 cm toujours en parfait état.

 

1-Carte-fjord-Trondheim

Défenses du fjord de Trondheim
(1940-1945 et Guerre froide).

  1. HKB Hevnskjöl-Süd, 6 x 21 cm Mrs.(t)
  2. HKB Hevnskjöl-Nord, 4 x 15,5 cm K416(f)
  3. HKB Leksan, 4 x 15,5 cm K416(f)
  4. MKB Lökhaug, 3 x 15 cm SKL/45 (disparue)
  5. Krågvåg fort, 3 x 12 cm Bofors (1994-1999)
  6. HKB Storfosen, 6 x 15 cm K403(j)
  7. HKB Selnes, 3 x 21 cm Mrs.(t) (1941-1943), puis MKB Stördal, 3 x 10,5 cm SKC/32 (1943-1945)
  8. MKB Hambara, 3 x 15 cm L/47,5 Armstrong (1897-1944) puis 3 x 12 cm L/44 Armstrong (1944-1945)
  9. TB Hambara (batt. lance-torpilles), 4 x 53 cm
  10. TB Hasselvik (batt. lance-torpilles), 4 x 53 cm puis Sørviknes TB (1960-1998).
  11. MKB Hysnes, 2 x 21 cm L/45 Armstrong + 2 x 15 cm L/47,5 Armstrong (musée)
  12. MKB Brettingen, 2 x 21 cm L/45 Armstrong + 4 x 15 cm SKC/28
  13. HKB Hovde, 5 x 10,5 cm K335(h) (partie seulement)
  14. MKB Örlandet, 3 x 28 cm SKC/34 (musée)
  15. PDT de la batt. Örlandet
  16. HKB Hoö, 4 x 10,5 cm K331(f) (n'existe plus sauf PDT)
  17. MKB Husöen, 3 x 28 cm SKL/45 + 4 x 8,8 cm Flak.

 

Les approches – Batteries dans les îles


En venant du sud-ouest et du secteur de Kristiansund, il faut marquer un arrêt sur la petite île de Hemnskjel # 2Accessible par la route..

Afin d'y contrôler le couloir navigable qui débouche sur le fjord de Trondheim par le sud-ouest, les Allemands

y ont installé deux batteries : sur la côte nord, la HKB 23/975 Hevnskjöl-Nord* avait 4 x 15,5 cm K416(f) et possède toujours ses principales composantes, plates-formes, PDT, emplacements Flak, tobrouks à patins de FT17, petits souterrains, abris. Accès libre.

Sur la côte sud-est demeurent les six emplacements de 21 cm Mrs.(t) de la HKB 21/975 Hevnskjöl-Süd et une série de petits bunkers-abris. L'un de ces obusiers ramené sur l'île est visible près de la marina nord. Enfin, au centre de l'île, un bunker de commandement du type R 117v SK* a été restauré et aménagé en un petit musée # 3Se renseigner à proximité pour une visite.. Accès libre à ces deux derniers sites.

À une dizaine de kilomètres au nord-est s'étendent les îles nord et sud de Leksa # 4Accès en ferry – peu fréquent – depuis Ørlandet au nord ou Agdenes et Kongensvollen au sud.. Sur la côte nord de l'île sud a été établie la HKB 20/975 Leksan* avec 4 x 15,5 cm K416(f). Il en reste un PDT sommaire, quatre grandes plates-formes de 155, de grands abris-logement et les habituels emplacements de Flak et de défense. Accès libre.

 

11 Leksan 22 Leksan

1 - Leksan – Le poste de commandement et de contrôle du tir, en un mot le PDT, est un modèle d'improvisation locale avec peu de moyens. L'essentiel est ici enterré et donc en souterrain.

2 - Leksan – L'un des éléments les plus importants de cette batterie est cet immense " Wohnbunker " (bunker de logement) de 24 mètres de façade et à 7 entrées et 7 chambres. Une rareté en son genre.

 

À 8 km au nord-est de Leksa s'étend une autre île, celle de Storfosna # 5 Accès en ferry depuis Garten (Ørlandet).. Sur une crête de sa côte sud-ouest est situé l'emplacement de la HKB 19/975 Storfosen** et de ses 6 x 15 cm K403(j). Ce site particulièrement intéressant révèle un grand nombre de réalisations parmi lesquelles un PDT Regelbau, 5 des 6 plate-formes de 15 cm, des bunkers d'accès à divers systèmes souterrains, pas moins d'une quinzaine d'entrées de souterrains certains vastes et développés, un bunker R 633 SK avec son lance-mines M19, etc. # 6 Plan dans "À la recherche du Mur de l'Atlantique en Norvège", tome 2, page 77.. Accès libre.

13 Storfosna 24 Storfosna 35 Storfosna

1 - Storfosna – Cinq des six emplacements de canons de 15 cm demeurent entiers avec leurs niches à munitions. Ici, immédiatement au second plan, un énorme bunker abrite l'accès à l'un des systèmes souterrains qui perforent le sous-sol du site. Au sommet de la butte trône le PDT, un Regelbau de n° inconnu fréquent dans la région et réutilisé par l'armée norvégienne durant la Guerre froide.

2 + 3 - Storfosna - (légende commune) – Deux aspects des importants systèmes souterrains qui s'étendent dans le sous-sol de la batterie. On y dénombre pas moins d'une quinzaine d'entrées.

 

Reliée par une digue routière à Storfosna, l'île de Kraagvaag a été le siège dans les années 1990 d'une ultime et éphémère batterie côtière moderne, Krågvåg Fort** avec ses 3 x 120 mm Bofors sous tourelle. Une seule pièce demeure accessible et visitable # 7 Se renseigner sur place à proximité.. Accès aux extérieurs libre.

6 Kraagvaag

Kraagvaag – Le dernier canon... L'une des trois pièces de 120 mm Bofors des années 1990 a heureusement été préservée sur cet îlot des bouches du fjord de Trondheim.

 

Tout au nord de la zone des accès au fjord de Trondheim, l'île de Tarva# 8 Un petit ferry la relie au continent depuis Djupfest. – ou de Husøy – complète parfaitement le dispositif. Une batterie d'action lointaine, la MKB 1/507 Husöen** avec 3 x 28 cm SKL/45 d'une portée de 34 000 mètres y a été installée sur sa pointe nord. Il en reste un nombre considérable de constructions et de souterrains, dont de nombreux Regelbauten : les trois grandes plates-formes des canons, un bunker-soute à munitions S 448a, un PDT M 120, des abris R 621 et R 622, un bunker L 485 pour radar Mammut, des bunkers à munitions Vf, des abris Vf, une batterie de 8,8 cm Flak, au moins 5 abris souterrains en U, des emplacements de Flak et de radar, et bien d'autres... En outre, sur la côte ouest, l'îlot de Hegerstein possède un bunker unique pour un radar, en associant les types V 174 et R 621 SK. Une journée entière, voire plus, ne sera pas de trop pour parcourir ce site immense. Accès libre à la plus grande partie du site.

17 Husoen 28 Husoen 39 Husoen 410 Hegrestein

1 - Husöen – Vue d'époque de l'une des trois pièces de 28 cm SKL/45 de la batterie de l'île de Tarva dont les emplacements demeurent toujours bien visibles. À l'arrière-plan on devine les appontements par où sont arrivés tous les équipements de la batterie (BA).

2 - Husöen – Le site possède un certain nombre de Regelbauten parmi lesquels cet abri R 622.

3 - Husöen – Le plus important des bunkers à Regelbau étant cet abri L 485 pour radar Mammut et son matelas de rocaille.

4 - Husöen – Sur l'îlot voisin de Hegerstein demeure aussi un intéressant bunker mixte SK associant abri pour radar V 174 et abri à personnel R 621 (Erik Ettrup).

 

 

La péninsule d'Ørlandet


La péninsule d'Ørlandet se présente telle un brise-lames avant l'entrée du fjord de Trondheim. C'est ici que se tient le cœur du dispositif et sa pièce maîtresse, la fameuse tourelle triple de 28 cm originaire du croiseur lourd Gneisenau et qui a non seulement survécu à la guerre mais a en outre été superbement restaurée plus récemment. Deux autres batteries, une base aérienne et une multitude de points d'appui d'infanterie existaient également sur ce petit territoire pendant la guerre.

1b---Carte-Orlandet

Si on ne devait visiter qu'un seul site en Norvège ce devrait être celui de la MKB 4/507 Örlandet *** . Installé sur une hauteur à quelques kilomètres à l'est de la petite cité de Brekstad# 9 Qui offre de quoi séjourner et se ravitailler : camping, auberge, hôtel, snacks, restaurants, supermarchés, garages, etc. il est constitué de plusieurs éléments importants :

  •         la tourelle avec ses 3 x 28 cm SKC/34 et ses étages successifs
  •       les installations souterraines de service dont la salle des machines
  •       le casernement souterrain
  •       le dépôt de munitions principal, aménagé en musée
  •       un bunker R 631 avec 4,7 cm Fest.Pak(t) antichar
  •       un abri R 622
  •       détaché sur une butte à 3 km à l'ouest, le PDT S 446.

Une rarissime tourelle télémétrique de 10 m est également exposée sur le site ainsi qu'un canon de 15 cm SKC/28 et un projecteur de 150 cm. En saison estivale la tourelle et ses proches ouvrages annexes sont ouverts aux visiteurs. Accès des extérieurs généralement libre # 10 Si nécessaire une autorisation d'accès peut être obtenue à la mairie de Brekstad..

11 Orlandet  12 Orlandet

Örlandet – Hier (en 1943) et aujourd'hui, la fameuse tourelle triple de 28 cm du "Gneisenau", restaurée et ouverte aux visiteurs. L'essentiel du site est cependant étagé sous la tourelle et en souterrain.

 

113 Orlandet 214 Orlandet

315 Orlandet 416 Orlandet

1 - Örlandet – Au pied de la tourelle s'ouvrent les magasins à munitions et leurs appareils de transfert des cartouches et obus de 280.

2 - Örlandet – À l'arrière de la tourelle et à contre-pente se dressent les entrées des souterrains de service : à gauche vers la salle des machines et les magasins à munitions sous la tourelle, à droite vers le magasin à munitions principal. Entre les deux, un curieux totem sculpté par un soldat allemand en 1944.

3 - Örlandet – Le télémètre du bunker de commandement de la batterie, situé à 3 km à l'ouest, a été transféré à proximité de la tourelle. Ses bras ont plus de 10 mètres d'envergure. C'est une pièce unique.

4 - Örlandet – Sur la route d'accès à la tourelle, une belle pièce de 47 Skoda – ou 4,7 cm Fest.Pak 36(t) – a retrouvé sa place dans une casemate type R 631.

 

Des deux autres batteries de la péninsule, les HKB 16/975 Hovde et 18/975Hoö, seuls restent encore visibles leurs PDT Regelbau et quelques rares éléments à Hovde. Sur la quinzaine de points d'appui d'infanterie qui assuraient la défense de la périphérie de la péninsule on peut retrouver de nombreux éléments parmi lesquels : des abris R 621 et R 622, abris et soutes Vf, bunker R 633, cloche à 6 créneaux 35P8, tobrouks Rs 58, 65a et 206, box-abri pour avions, réservoir de carburant enterré, ainsi qu'un bunker L 484 pour transmissions radio # 11 Carte et détail dans "À la recherche du Mur de l'Atlantique en Norvège", tome 2, pages 50 et 71-72..

 17a Hovde

Hovde – Le PDT de cette batterie, réutilisé durant la Guerre froide, est l'un des rares éléments encore visibles sur le site.

 

Le fjord de Trondheim


Bien plus qu'un étroit fjord comme on se le représente habituellement, celui de Trondheim est en fait une véritable petite mer intérieure. De son entrée à son extrémité intérieure il s'étend sur une centaine de kilomètres avec une largeur pouvant atteindre 20 kilomètres. Toutefois son entrée se réduit à un étroit passage large en moyenne de 3,5 kilomètres et long de 30. C'est là que l'on va trouver les différentes batteries de ce goulet.

Rive ouest

Au sud, il ne reste que peu de choses des successives HKB 17/975 Selnes (3 x 21 cm Mrs.[t], 1941 à 1943) et MKB 5/506 Stördal (3 x 10,5 cm SKC/32, 1943 à 1945) : un PDT Vf sommaire, des plates-formes, des abris légers, un emplacement pour projecteur.

À quelques kilomètres plus au nord, le site de Hambara est nettement plus intéressant. En grimpant le flanc de l'escarpement par l'ancienne route militaire # 12 À la sortie sud d'un ancien tunnel routier.on parvient à l'emplacement de la MKB 4/506 Hambara* perché sur un éperon rocheux. On y trouvera les trois plates-formes d'artillerie (deux de 1897, une allemande de 1943), un superbe PDT Vf 157# 13 Version légèrement allégée du M 157., des Wohnbunkers, des plates-formes de Flak.

En contrebas et au niveau du rivage demeurent les traces de la batterie de lance-torpilles TB Hambara qui avait 4 tubes de 53 cm. On peut y voir : une voie ferrée de 60 cm, des abris légers, l'emplacement des tubes, des défenses d'infanterie et de Flak.

117b Hambara 218 Hambara 319 Hambara

1 - Hambara – Accroché à la pente, le PDT de la batterie d'artillerie est un type Vf 157, une version légèrement allégée du type M 157. Réutilisé pendant la Guerre froide il est toujours en excellent état.

2 - Hambara – Aux deux emplacements de 1897 les Allemands en ont ajouté un troisième en 1943 pour une pièce Armstrong de 15 cm puis de 12 cm.

3 - Hambara – En contrebas de la batterie d'artillerie et au bord du fjord a été installée la batterie de lance-torpilles du même nom avec 4 tubes de 53 cm. On en voit ici la voie ferrée de 60 cm qui permettait le transport des torpilles de la route côtière à l'emplacement des tubes, ainsi qu'un abri de fortune.

 

Rive est

Trois sites importants se tiennent sur cette rive, face à l'entrée du fjord. Au sud, le bunker de la batterie de lance-torpilles TB Hasselvik* qui avait également 4 tubes de 53 cm se dresse au bord du fjord, surmonté par son poste de commandement. Installée d'abord à Hysnes, la batterie a été déplacée et mise sous béton en 1944. Elle est restée opérationnelle jusqu'en 1998 sous le nom de Sørviknes TB puis le bunker a été vidé et cédé à des particuliers # 14 Se renseigner localement pour une visite.. L'installation est en grande partie souterraine. Divers emplacements de défense rapprochée et AA entourent le bunker.

2 km plus au nord s'étend la pointe de Hysnes. C'est l'emplacement de la MKB 2/506 Hysnes ** dont l'origine remonte à 1897-1900. Les Allemands ont conservé l'armement initial, soit 2 x 21 cm Armstrong et 4 x 15 cm Armstrong, en ajoutant un PDT Vf 157. Après guerre, l'Artillerie côtière norvégienne a remplacé les canons Armstrong par 3 x 10,5 cm SKC/32. Plus récemment, abandonné par les militaires, le site a été pris en charge par un groupe de bénévoles, le PDT aménagé en musée et ouvert aux visiteurs en saison# 15 En général le dimanche..

De nombreux ouvrages et emplacements demeurent visibles sur ce site : outre le PDT Vf 157, les PDT d'origine des batteries de 21 et 15 cm, l'une des deux plates-formes de 21 cm, une seule plate-forme 15 cm Armstrong, les trois plates-formes d'après-guerre pour 10,5 cm SKC/32 et leurs bunkers, et nombre d'abris Vf et légers, d'emplacements AA, etc. Une pièce de 10,5 cm SKC/32 a retrouvé sa place sur l'une des plates-formes ad hoc. Accès libre aux extérieurs.

120 Sorviknes 221 Hysnes 322 Hysnes

1 - Sørviknes – Nommé par les Allemands Torpedo-Batterie Hasselvik, ce site a repris du service durant la Guerre froide sous l'appellation TB Sørviknes. On en voit ici l'intérieur du bunker modernisé, peu avant son démantèlement en 1999.

2 - Hysnes – Cette batterie possède le même type Vf 157 de PDT que celle de Hambara mais restauré ici et aménagé en musée.

3 - Hysnes – À peu de distance du PDT allemand et d'un PDT norvégien d'avant 1940 a été réinstallée une pièce de 10,5 cm SKC/32 telle que pendant la Guerre froide.

 

Encore un peu plus au nord, dans l'axe de l'entrée du fjord, a été établi en 1897 Brettingen Fort ** , devenu en 1940 MKB 1/506 Brettingen# 16 Que l'on trouve sur certains documents nommé Brettingnes.. Armé à l'origine de 2 x 21 cm Armstrong et 4 x 15 cm Armstrong, les Allemands y ont installé une nouvelle batterie de 4 x 15 cm SKC/28 et son PDT type M 120, transférant les 15 cm Armstrong à Hysnes et Hambara. Après guerre, l'Artillerie côtière norvégienne a placé les 15 cm SKC/28 sous casemate. Le site est assez vaste et possède un grand nombre de constructions, d'origine, allemandes ou d'après guerre, soit d'est en ouest : les deux plates-formes de 21 cm, intactes, et leurs PDT, les quatre casemates de 15 cm SKC/28 # 17 Deux des canons sont bétonnés dans leur embrasure, un 3e a été transféré et exposé à Austrått (Ørlandet)., un emplacement de 15 cm Armstrong, de nombreuses plates-formes AA 20 et 40 mm, le PDT M 120. Les divers souterrains du site sont probablement murés aujourd'hui. Accès libre.

123 Brettingen 225 Brettingen 326 Brettingen

1 - Brettingen – En 2008 la casemate n° 2 et son canon de 15 cm SKC/28 ont été rénovés puis l'embrasure bétonnée en 2011 ! Avec ses nombreuses constructions norvégiennes et allemandes, la visite du site n'en reste pas moins très intéressante.

2 - Brettingen – Etat actuel de l'un des deux emplacements de 1897-1900 pour 21 cm Armstrong réutilisés par les Allemands pendant la guerre.

3 - Brettingen – Le poste d'observation et de contrôle du tir de la batterie de 15 cm Armstrong, datant de 1897-1900 mais remis en service durant la Guerre froide (1947-1990).

 

27a Brettingen  27b Brettingen

Brettingen – Le bunker de type M 120 construit par les Allemands a également repris du service après guerre pour les besoins de l'Artillerie côtière norvégienne. On en voit ici les deux coupoles d'observation jumelées, avec et sans leur isolant NBC du temps de la Guerre froide. À l'arrière, le bâti du télémètre dépourvu de ses bras stéréoscopiques, ainsi qu'un garage et une plate-forme antiaérienne (S. W. Olsen).

 

Trondheim

Bien que Trondheim ait été truffé de bunkers, souterrains et batteries de Flak pendant la guerre, aujourd'hui seuls deux sites valent vraiment la visite : les bunkers à sous-marins Dora I et II, et l'îlot de Munkholmen et sa batterie de Flak.

Les bunkers Dora I et II sont situés à l'est du port de commerce. Ils sont malheureusement très défigurés, l'un par les nombreuses entreprises qui y siègent, l'autre par un chantier naval. On peut néanmoins se faire encore une idée des dimensions imposantes des deux constructions, l'accès extérieur étant libre.

129 Trondheim 230 Trondheim

1 - Trondheim – Le bunker-abri à sous-marins Dora I à la fin de la guerre. Malgré les bombardements alliés l'édifice semble intact. Deux sous-marins allemands sont encore à quai.

2 - Trondheim – Les hautes murailles extérieures de Dora II et leurs multiples créneaux de défense et autres ouvertures de ventilation. Inachevé et en partie détruit après guerre, l'intérieur est nettement moins spectaculaire.

 

L'îlot de Munkholmen (l'île aux moines) ** est situé à peu de distance au large du port # 18 Service de navettes fréquentes entre le port de plaisance et l'îlot. Eviter si possible les week-ends !. Une ancienne redoute y existait déjà avant que les Allemands y installent une batterie de Flak lourde à 6 pièces de 8,8 cm d'abord puis de 10,5 cm SKC/32 ensuite. Une pièce identique a été réinstallée sur l'un des emplacements d'origine. On peut aussi voir sur place un bunker spécial avec son télémètre pour Flak lourde Kommando-Gerät 41L. Enfin, au sommet de la tour de la redoute demeurent les emplacements de deux canons de 4 cm Flak 28 et deux 2 cm Madsen.

31 Trondheim  32 Trondheim

Trondheim – Au large de la zone portuaire s'étend l'îlot de Munkholmen (l'île aux Moines). Autour d'une ancienne redoute les Allemands y ont installé une batterie de Flak lourde à 6 pièces de 8,8 cm puis de 10,5 cm SKC/32. Il en reste plusieurs emplacements dont un avec canon et un rarissime télémètre Kommando-Gerät 41L.

 

Le fjord de Namsos

 

À 140 kilomètres au nord de l'entrée du fjord de Trondheim s'ouvre le Namsenfjord (ou Namsfjord), le fjord de Namsos, long seulement d'une trentaine de kilomètres. Cette petite cité est connue pour avoir été le site d'un débarquement franco-britannique en avril-mai 1940 en vue de couper la route aux troupes allemandes progressant à l'intérieur du pays. Ecrasée sous les bombes de la Luftwaffe cette opération s'est malheureusement soldée par un échec complet tandis que la ville était réduite en cendres # 19 Dans le cimetière de la ville demeure un carré français où reposent les dépouilles des soldats et marins tombés en 1940..

2---Carte-Namsos

Défenses du fjord de Namsos
(1940-1945).

  1. HKB 6/975 Klinga, 3 x 21 cm Mrs.18
  2. Zug (détachement) Selnes, 2 x 10,5 cm K337(n)
  3. HKB 5/975 Maeranes, 4 x 10,5 cm K331(f)
  4. Zug (détachement) Ramsvik, 4 x 12 cm L/20(n)
  5. HKB 4/975 Bökken, 4 x 10,5 cm K331(f)
  6. HKB 8/975 Hoddöen, 5 x 15,5 cm K416(f)
  7. HKB 3/975 Statland, 4 x 10,5 cm K331(f)
  8. TB Ledangholm (batt. lance-torpilles), 4 x 53 cm
  9. HKB 2/975 Utvorden-Süd, 6 x 15,5 cm K416(f)
  10. HKB 7/975 Utvorden-Nord, 4 x 10,5 cm K331(f).

 

Ne voulant pas voir se rééditer cette expérience, les Allemands ont solidement fortifié les rives du fjord : pas moins de 10 batteries dont une de lance-torpilles y ont existé. Du sud au nord et d'est en ouest on relève : au sud de la ville, des deux batteries de Klinga et Selnes il ne reste quasiment rien à l'exception de trois soutes à munitions à la première, une plate-forme de 105 à la seconde. En défense des accès à la ville par le nord, les Allemands ont installé en 1944 la HKB 4/975 Bökken avec 4 x 10,5 cm K331(f) et le Zug Ramsvik avec 4 x 12 cm L/20(n). De la première il subsiste à Bekken une casemate sous roc pour un 4,7 cm Fest.Pak(t) et son petit ouvrage souterrain # 20 Propriété privée, si nécessaire se faire connaître pour accès.. Quelques maigres vestiges à Ramsvik.

Nettement plus intéressant, à 3 km à l'ouest de Namsos, le site de la HKB 5/975 Maeranes * # 21 Inaccessible par la terre. Louer une barque à moteur à Namsos.qui possédait 4 x 10,5 cm K331(f) présente une belle panoplie de constructions : trois plates-formes d'artillerie et une casemate R 671, un PDT Regelbau (de n° inconnu) incrusté de rochers en guise de camouflage, un assez vaste souterrain relié au PDT par puits, des plates-formes canon et projecteur, des bunkers-abris Vf et légers, etc. Accès libre # 22 Mais le site est déjà occupé par des bungalows de week-end..

 133 Maeranes 234 Maeranes

1 - Maeranes - (Namsos) – Le poste de commandement et de direction du tir est un pur "Regelbau" mais ici incrusté de rochers en guise de camouflage. Il est relié par un puits à un vaste abri souterrain.

2 - Maeranes - (Namsos) – L'un des emplacements de canons de 105 a été coiffé par une casemate R 671. Une 2e casemate était prévue mais n'a pas été réalisée.

 

Namsos

Le centre de Namsos est dominé par un rocher haut de 114 mètres, le Klumpen. En défense d'une probable batterie de Flak ou d'autres équipements (radio, radar, ?) installés au sommet, sur son flanc est a été réalisée une position d'infanterie comprenant un tobrouk Rs 58, deux tobrouks Rs 206 pour mortier de 5 cm et un abri souterrain creusé dans le roc, aujourd'hui éclairé et affichant photos et documents. Accès libre.

À mi-distance entre Namsos et la haute mer trois autres batteries ont été installées. La première, la HKB 8/975 Hoddöen, possédait 5 x 15,5 cm K416(f) et était implantée sur la côte nord-est de l'île de Hoddøy # 23 Accès uniquement en bateau par le fjord, le plus proche étant depuis Statland.. Elle est aujourd'hui noyée dans la forêt et tant bien que mal on peut encore repérer les cinq plates-formes d'artillerie, un abri R 668, un abri sommaire, deux emplacements 5 cm KwK et Flak, mais pas de PDT. Accès libre.

À peu de distance de là vers le nord-ouest, la HKB 3/975 Statland et ses 4 x 10,5 cm K331(f) étaient installés sur un promontoire à l'est du village. On peut en retrouver dans la végétation un PDT à deux étages, une casemate R 671, deux plates-formes d'artillerie, quelques soutes et abris. Accès libre.

Le troisième site, la TB Ledangholm ** , est un imposant bunker lance-torpilles et ses installations souterraines, réalisés sur une petite péninsule près des fermes de Ledang# 24 Accès difficile et compliqué par voie de terre. Le bunker est privé et fermé mais peut être visité. Se renseigner à proximité, aux maisons de Ledang ou à Statland.. Le bunker possède une entrée matériels au niveau du fjord et une entrée personnels en hauteur, au niveau du poste d'observation. Les locaux sont vides  # 25 À l'exception d'une cuisinière et de deux petites peintures murales.mais restés en bon état : casernement à l'arrière, locaux techniques au centre, hall de lancement à l'avant, poste de commandement au niveau supérieur # 26 Plan et coupe dans "À la recherche du MA en Norvège", tome 2, page 98..

135 Statland 236 Ledangholm

1 - Statland – Avec un poste de commandement à deux étages et deux emplacements de canon, cette casemate R 671 est l'un des rares vestiges qui subsistent de cette batterie.

2 - Ledangholm – La batterie de lance-torpilles du fjord de Namsos s'abritait dans ce vaste bunker et ses installations souterraines. Il est aujourd'hui privé mais visitable. On devine sur la gauche l'entrée des matériels et, sur la hauteur derrière un rideau d'arbres, le poste d'observation et de contrôle du lancement.

 

Enfin, sur la pointe d'Utvorda, deux batteries importantes contrôlaient l'entrée du fjord de Namsos. La HKB 2/975 Utvorden-Süd *** avait 6 x 15,5 cm K416(f) dont, miracle, trois exemplaires ont survécu sur les lieux ! On y trouve aussi un superbe PDT Regelbau (de n° inconnu) relié à un vaste souterrain-casernement, les 6 plates-formes d'artillerie et leurs soutes et abris, deux autres souterrains (l'un pour munitions, l'autre un petit casernement), des emplacements Flak, radar et casernement. Accès libre.

À 700 mètres au nord-est s'étend la HKB 7/975 Utvorden-Nord* qui avait 4 x 10,5 cm K331(f) dont trois en casemate R 671 ce qui est plutôt exceptionnel. Le site possède aussi une plate-forme de 105, un PDT rustique,

des emplacements pour projecteur avec abri et de Flak, un Wohnbunker, des abris légers, etc. Accès libre.

137 Utvorda-Sud 238 Utvorda-Sud 339 Utvorda-Nord

1 - Utvorda – La batterie sud de ce site fort bien préservé possède toujours trois de ses 6 canons de 15 cm K416(f) ou canon de 155 L Mle 17 Schneider.

2 - Utvorda – Le poste de commandement du tir de la batterie sud est un Regelbau (de n° inconnu) que l'on rencontre aussi sur certaines batteries de la région. Il est relié à un vaste souterrain.

3 - Utvorda – La batterie nord possède trois casemates R 671 pour canon de 105 parmi diverses autres constructions.

 

Rørvik

 

La position suivante vers le nord est à une cinquantaine de kilomètres au nord de Namsos en ligne droite. Rørvik est une petite bourgade placée sur un étroit couloir navigable et abrité entre le continent et un chapelet d'îles. Ce passage stratégique, largement utilisé par l'intense trafic côtier allemand, était contrôlé par trois batteries.

3---Carte-Rorvik-corr

Tout au sud du secteur, à proximité de l'actuel aéroport local, était installée la MKB 2/507 Viken-Reipholmen avec ses 4 x 12,7 cm SKC/34. Curieusement on n'en retrouve que de faibles traces. Plus fourni est le site de la HKB 1/975 Rörvik situé exactement en face du grand pont qui relie la ville au continent. Il y reste un PDT improvisé percé de tobrouks, une seule plate-forme d'artillerie bien préservée, deux plates-formes de Flak légère et des tranchées en bon état. Accès libre.

Au nord-est de la ville, sur l'îlot de Straumsøy, a été établie la 3e batterie du secteur, la MKB 3/507 Rörvik-Stromöy # 27 Une barque (disponible au camping voisin) est nécessaire pour l'atteindre.qui avait également 4 x 12,7 cm SKC/34. On y trouvera, un peu dispersés dans la végétation, un PDT Vf de conception locale, les quatre plates-formes (sommaires) d'artillerie, de nombreux bunkers Vf ou "de campagne", des emplacements de baraquements, des tranchées, une amorce de souterrain. Accès libre.

 

Enfin, au nord de la ville et du secteur, subsiste un intéressant WN (point d'appui défensif d'infanterie) avec des tranchées solides et bien conservées, des postes MG et mortier, des tobrouks Rs 58 (MG) et Rs 206 (mortier 5 cm), des abris Vf et tôle ondulée HWB.Accès libre.

4---Carte-Bronnoysund---Sandnessjoen 

Vue d'ensemble du secteur Brønnøysund – Sandnessjøen – Nesna.

 

Brønnøysund

 

À 90 kilomètres en ligne droite au nord-est de Rørvik, le secteur de Brønnøysund, autre petite ville de la côte # 28 Qui offre, elle aussi, toutes possibilités d'hébergement et de ravitaillement., présente le même schéma : une batterie sud, une batterie centre, une batterie nord. De la HKB 33/974 Brönnöysund-Süd qui avait 4 x 10,5 cm K331(f), il ne reste – aux alentours de l'église et sous réserve, les choses pouvant évoluer avec les années... – qu'une plate-forme d'artillerie, 2-3 blockhaus à deux ou trois créneaux MG, un emplacement de mortier avec abri Vf et des tranchées

5---Carte-Bronnoysund

Défenses du secteur de Brønnøysund
(1940-1945).

  1. HKB 33/974 Brönnöysund-Süd, 4 x 10,5 cm K331(f)
  2. HKB 32/974 Brönnöysund-Nord, 4 x 15,5 cm K416(f)
  3. HKB 31/974 Ulvingen, 6 x 15,5 cm K416(f).

 

La HKB 32/974 Brönnöysund-Nord ** , située à la sortie nord-est de la ville, est nettement mieux préservée. Quelques bénévoles s'attachent d'ailleurs à la conservation du site. On peut y voir :

  • les quatre emplacements de 15,5 cm K416(f), soutes et abris,
  • une pièce de 10,5 cm leFH 18/40 en expo sur la plate-forme 1,
  • un projecteur de 150 cm et son groupe électrogène sur la plate-forme 2,
  • un souterrain partant de la plate-forme 3 et long de 40 m,
  • deux tobrouks Rs 206 pour mortier de 5 cm,
  • à 100 m au NE, le PDT de construction sommaire, en partie avec voûte en tôle métro,
  • une plate-forme de Flak 2 cm avec un tube de 5 cm KwK,
  • un souterrain-caverne long de 38 m dont un hall de 20 x 5 mètres, deux entrées,
  • des tranchées, des bunkers Vf à munitions et des petits blockhaus défensifs.
  • D'autres souterrains existeraient à l'arrière du PDT. Bref, un site qui vaut la visite ! Accès libre.

140 Bronnoysund-Nord 241 Bronnoysund-Nord

1 - Brönnöysund – L'une des plates-formes d'artillerie de cette batterie est occupée aujourd'hui par un obusier allemand de 10,5 cm leFH 18/40 en parfait état.

2 - Brönnöysund – Sur une plate-forme voisine sont exposés un projecteur de 150 cm et son groupe électrogène.

 

La 3e batterie du secteur, la HKB 31/974 Ulvingen ** , est située au centre de l'île d'Ylvingen, à 16 kilomètres au nord de Brønnøysund # 29 Accès en ferry depuis Horn.. Elle possédait 6 x 15,5 cm K416(f) mais on ne retrouve sur les lieux que quatre plates-formes. Il y demeure également, entre autres, un PDT R 636 SK relié à un casernement souterrain, deux autres souterrains bétonnés, un abri R 621, des emplacements de Flak et 5 cm KwK. Accès libre # 30 Repérer le panneau "Tyskar Håjen" ou "Tyskehaugen" (la colline des Allemands)..

142 Ulvingen 243 Ulvingen 344 Ulvingen

1 - Ulvingen – Un poste de commandement et de direction du tir SK dérivé du type R 636 coiffe le sommet du site de cette batterie. Il est relié à un casernement souterrain.

2-3 - Ulvingen – Deux autres souterrains bétonnés existent encore dans le sous-sol du site, à fonction d'abris et de dépôts de munitions.

 

Sandnessjøen - Nesna

 

Toujours en direction du nord, à une cinquantaine de kilomètres du secteur Brønnøysund s'étend celui de Sandnessjøen # 31 Deux ferries successifs en venant de Brønnøysund., autre agglomération, relativement plus importante, de cette partie de la côte centrale, et de Nesna. Carrefour de voies de passage côtières et terrestres, ce secteur a revêtu un intérêt stratégique élevé durant la guerre, aussi pas moins d'une dizaine de batteries y ont été installées.

6---Carte-sandnessjoen---Nesna

Défenses du secteur de Sandnessjøen-Nesna
(1940-1945).

  1. HKB 22/974 Lund, 4 x 10,5 cm K331(f)
  2. Point d'appui de Søvik (R 631 + R 634)
  3. MKB 1/510 Sandnessjöen, 4 x 12,7 cm SKC/34
  4. MKB 2/510 Mosjöen, 4 x 12 cm L/44(n)
  5. HKB 21/974 Fagerviken, 4 x 10,5 cm K331(f)
  6. HKB 20/974 Dönnes, 4 x 15,5 cm K416(f)
  7. HKB 19/974 Nesna, 4 x 10,5 cm K331(f)
  8. MKB 3/510 Mo, 4 x 10,5 cm SKL/45 C/06
  9. HKB 18/974 Purkneset, 4 x 10,5 cm K331(f)
  10. HKB 17/974 Sjona, 4 x 7,5 cm K235(b)
  11. HKB 16/974 Grönsviken, 4 x 15,5 cm K416(f).

 

Au sud du secteur la HKB 22/974 Lund # 32 Repérer le terrain de camping avec huttes proche de l'extrémité sud de la piste de l'aéroport local. est en voie de disparition. Il n'y reste que de vagues plates-formes, un PDT léger, des emplacements de Flak et quelques abris Vf (dont un avec belle incription # 33 " Bunker Glück Auf ", bunker Bonne Chance !). Plus intéressant, à 2,5 kilomètres au sud du site Lund, le point d'appui de Søvik * présente :

  • une casemate R 631 (pour 4,7 cm Fest.Pak[t]) à proximité de laquelle s'ouvre un souterrain-casernement bétonné, à deux entrées opposées et, relié par puits avec échelons, tobrouk en surface,
  • un bunker R 634 avec sa cloche blindée à 6 créneaux 35P8. Accès libre.

45 Sovik    46 Sovik

Sövik – En défense des accès par le sud au secteur de Sandnessjøen, un solide point d'appui a été installé près des fermes de ce nom. On y retrouve deux bunkers, l'un type R 634 avec cloche 35P8, l'autre un R 631 voisinant avec un souterrain-casernement à deux entrées opposées.

 

La ville de Sandnessjøen # 34 Multiples possibilités de logement et de ravitaillement. est curieusement coupée en deux par une étroite ligne de crête SO-NE sur laquelle a été installée la MKB 1/510 Sandnessjöen * avec ses 4 x 12,7 cm SKC/34. But de promenade publique, le site est relativement préservé et possède toujours trois plates-formes d'artillerie dont une a retrouvé une pièce de 12,7 cm # 35 CA l'initiative d'un groupement d'anciens officiers qui l'ont récupéré vers 2000 près de Stavanger (battr. Fjölöy, v. 2e partie)., un PDT Vf SK pentagonal à 5 créneaux d'observation, des abris, soutes, postes de guet, plates-formes de Flak et entrées de souterrains. Accès libre.

47 Sandnessjoen

Sandnessjöen – Une belle pièce de 12,7 cm SKC/34 a été réinstallée sur l'une des plates-formes de la batterie.

 

À 12 kilomètres en ligne droite au sud-est de Sandnessjøen la défense des Sørfjord et Vefsnfjord qui mènent vers l'intérieur était assurée par la MKB 2/510 Mosjöen et ses 4 x 12 cm L/44(n). Malheureusement, à l'exception d'un modeste PDT, d'une seule plate-forme d'artillerie, d'une autre de Flak, d'un grand Wohnbunker (ext. 11 x 3,50 m) et de deux souterrains de 20 et 30 mètres le site apparaît plutôt décevant. Accès libre.

Tout autre est celui de la HKB 21/974 Fagerviken *, située à 16 kilomètres en ligne droite  # 36 Plus du double par la route.au nord-est de Sandnessjøen et qui avait 4 x 10,5 cm K331(f). Ce site est très isolé # 37 20 minutes de marche depuis les maisons de Fagervika, terminus de la petite route côtière locale. mais révèle nombre de constructions fortifiées : quatre grandes plates-formes d'artillerie avec soutes et abris, l'une d'elle ayant toujours son affût et bouclier, un PDT Vf parfaitement intégré dans le terrain, des abris Vf, un emplacement de Flak, un tobrouk pour mortier, une niche souterraine de 10 mètres, etc. Accès libre.

148 Mosjoen 249 Fagervika 350 Fagervika 451 Fagervika

1 - Mosjöen – Typique de la fortification de campagne en dur renforcée, ce poste de direction du tir est l'un des quelques éléments qui subsistent de cette batterie.

2 - Fagerviken – Le poste de commandement est ici presque totalement enterré et peu visible, donc un modèle du genre. Deux postes d'observation émergent de la toiture.

3 - Fagerviken – Vers la fin de la guerre cette batterie était en cours de modernisation avec l'installation d'affûts fixes pour ses pièces de 105 (Sockel-Lafette IV) sur plate-forme réduite. Une seule des quatre plates-formes a pu être ainsi traitée et équipée.

4 - Fagerviken – Cette (trop) grande plate-forme est restée dans son état initial avec sa table tournante.

 

Au nord-ouest et au large de Sandnessjøen s'étend la grande île de Dønna # 38 Navette de ferries depuis Sandnessjøen.. Sur sa pointe nord une batterie de 155 défendait les accès à la ville par le nord, la HKB 20/974 Dönnes ** avec ses 4 x 15,5 cm K416(f). Ce site est particulièrement intéressant et mérite le trajet. On y trouvera :

  • les quatre plates-formes de 155 dont deux reliées à...
  • un important et double système souterrain # 39 Plan dans "À la rech. du MA en Norvège", tome 2, page 125., développé respectivement sur 82 mètres ( casernement à l'est) et 100 mètres (munitions à l'ouest),
  • dans une crevasse naturelle, les 5 entrées de ce système souterrain,
  • un PDT de facture sommaire,
  • deux amorces de souterrains,
  • sur une butte séparée à l'ouest, un poste de guet à deux étages entouré d'emplacements d'infanterie dont un tobrouk Rs 206 pour mortier de 5 cm,
  • enfin, sur la pointe nord du site, deux emplacements de Flak et projecteur, ainsi que les vestiges du quai de débarquement du matériel.

52 Donnes

Dönnes – L'intérêt majeur de ce site est l'ensemble de vastes souterrains qui se développe sous les plates-formes d'artillerie et auxquelles ils sont reliés.

 

Deux batteries ont été installées à proximité de la petite bourgade de Nesna # 40 Accès en ferry en venant de Sandnessjøen. Possibilités de logement, restauration et ravitaillement. mais il n'en reste que peu de choses. De la 19/974 Nesna qui a été "avalée" par l'extension de la ville on peut encore trouver à sa sortie sud-est et entre les maisons un abri R 621, deux plates-formes d'artillerie et deux abris Vf. Le site de la MKB 3/510 Mo est à 3,5 kilomètres en ligne droite au sud-est de Nesna. Il n'en demeure, sur la hauteur, qu'un PDT de "type local" relié à un Wohnbunker et par un escalier de 75 marches (!) au bas de la batterie, une seule plate-forme d'artillerie et quelques autres abris et emplacements. Ces deux batteries devaient défendre l'accès à l'intérieur et au centre industriel de Mo I Rana. Accès libre à cette dernière.

À l'autre extrémité de la même langue de terre, deux autres batteries avaient la même mission. La première, la HKB 17/974 Sjona # 41 À 30 km de Nesna et 1500 mètres à l'ouest de l'église de Sjona. avait 4 x 7,5 cm K235(b) et conserve quatre sommaires plates-formes à canon, six petites soutes et abris, deux Wohnbunker, un peu à l'écart un PDT Vf de "type local", voûte en tôle métro, 2-3 chambres # 42Propriété privée (résidence secondaire), mieux vaut se faire connaître si présence du propriétaire.. Quant à la HKB 18/974 Purkneset, perdue dans la végétation, elle est en voie de disparition et ne mérite guère le détour.

Par contre, la dernière batterie au nord du secteur, la HKB 16/974 Grönsviken **qui possédait 4 x 15,5 cm K416(f) est un "must" à ne pas manquer # 43 Bien visible et accès facile en bordure de la grande route côtière Rv17 (entrée payante selon la saison).. Une petite équipe locale en a entrepris la conservation dès les années 1990 et, autant que faire se peut, la restauration du site. En outre s'y est ajouté plus récemment un hangar-musée avec quelques pièces intéressantes # 44 Canon de 10,5 cm K331(f) (ou 105 Mle 13 Schneider) sur roues, deux 10,5 cm RhM, deux 7,7 cm Skoda M1917, deux projecteurs de 150 cm et leurs groupes électrogènes, etc.. De la batterie allemande on peut visiter :

  • les quatre plates-formes de 155, avec soutes et abris,
  • un PDT Vf SK relativement important,
  • cinq souterrains longs de 10 à 65 mètres,
  • des emplacements de défense d'infanterie, dont des tobrouks Rs 58 et Rs 206,
  • deux baraquements d'origine intacts, l'un servant aussi de musée,
  • des tranchées en nombre.

153 Gronsviken 254 Gronsviken 355 Gronsviken 456 Gronsviken

1 - Grönsviken – Encore un poste de commandement et de contrôle du tir de conception purement locale et de type Vf (fortification de campagne renforcée).

2 - Grönsviken – L'une des plates-formes d'artillerie, constituées à part égales de béton et de maçonnerie de rocaille. Il en va de même pour l'abri et la soute à munitions du second plan, économie de matériaux disponibles oblige...

3 - Grönsviken – Une initiative locale a restauré et mis en valeur le site, ouvert aux visiteurs en saison. Parmi les matériels exposés on peut voir ce canon français de 10,5 cm K331(f) ou 105 Mle 1913 Schneider, l'un des plus fréquemment réutilisés en Norvège par les Allemands pendant la guerre.

4 - Grönsviken – Plusieurs souterrains s'ouvrent dans le sol rocheux de la batterie. Ils servaient d'abri, de casernement protégé, d'hôpital ou de dépôt de munitions, de matériels, de vivres...

 

 

À suivre et à venir...

- Le Nord.
- L'extrême Nord.

Visitors hit counter, stats, email report, location on a map, SEO for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop